Navigation







Monuments remarquables - Sculptures

GARCIA-MANSILLA Edouard (1871-1930)

68eme division
jeudi 10 mars 2016.
 

Monument remarquable

Sa tombe est ornée d’un médaillon en bronze

Eduardo Garcia-Mansilla voit le jour à Washington le 7 Janvier 1871

Décédé à Paris le 7 mai 1930

Diplomate et musicien argentin .

Né à la légation Argentine à Washington DC , le 7 Janvier 1871.

Fils de Manuel Rafael García Aguirre et Eduarda Mansilla, diplomate de carrière, a également eu une grande vocation musicale et artistique.

Il a vécu ses premières années à Washington. En 1873, son père a été transféré en Europe . Il a commencé ses études à Paris et plus tard a commencé à l’ école primaire à Amiens en Picardie.

En 1878 , sa famille déménage à Vannes en Bretagne où il est inscrit comme élèves au collège Saint-François Xavier, avec ses frères, Rafael , Daniel et Carlos Garcia-Mansilla .

Depuis l’enfance, il a montré des aptitudes spéciales pour la musique et le chant. Il a appris à jouer du violon à Amiens, à Vannes, au collège des Jésuites, où il a officiellement commencé sa formation musicale. Il s’est perfectionné à Paris, où ils fréquentait avec son frère Daniel Garcia-Mansilla, Jules Massenet et à partir de là, sa carrière comme un musicien excellait de jour en jour.

En 1888 , il est entré dans le corps diplomatique et a rejoint l’ambassade d’ Argentine auprès de l’Empire austro-hongrois à Vienne, début d’une longue carrière dans diverses destinations.

On peut mettre en évidence Saint-Pétersbourg, Capitale de l’Empire russe , où il a été affecté en tant que chargé d’affaires pendant dix ans .

Il était une personnalité hors normes dans le monde de la culture, un musicien et compositeur dont les œuvres sont représentées dans les principaux théâtres de l’ Europe .

Il est juste de se rappeler d’ ailleurs sa pièce lyrique Angelic Manuelita, inspiré par la vie de sa tante Manuelita Rosas, (première à Buenos Aires en 1917) , l’opéra Ivan (première à Saint - Pétersbourg en l’ honneur du tsar Nicolas II et son Hymne au 25 mai), pour chœur et orchestre, qu’il a dédié au général Bartolomé Mitre .

Il est également auteur de plusieurs symphonies ; "Chant Ivernal" (Winter Song) ; une fugue à trois voix a capella ; Fugue pour piano, mélodies pour chant, etc.

Il est mort à Paris, le 7 mai 1930 et ses restes ont été enterrés, après la messe des funérailles à l’église de Saint Pierre à Neuilly, près de Paris.

A l’ occasion de sa mort, plusieurs journaux de l’époque, ont publié des hommages et des biographies sur sa vie et sa personnalité.

Références : Eduardo G. Mansilla, Ivan, conte lyrique dans un acte, sujet et musique, St. Petesbourg, Trenke et Fousnot 1900.

Inscriptions : Sa famille et ses amis

Sources : Wikipédia et divers

Photos : Pierre-Yves Beaudoin (Wikimédia Commons)

(APPL 2016)