Navigation







Dessinateurs - Peintres - Décorateurs - Illustrateurs

FLANDRIN Marthe (1904-1987)

57eme division
mardi 8 mars 2016.
 

Artiste peintre

Marthe Flandrin, voit le jour à Paris en 1904

Décédée en 1987

Artiste peintre française spécialisée dans l’art de la fresque.

Née dans une famille d’artistes du côté de son père comme de sa mère, elle est la fille de l’architecte Joseph Flandrin (1857-1939) et de son épouse Jeanne Train (1864-1947).

Après avoir suivi une scolarité classique, elle est admise à l’École des beaux-arts de Paris où elle intègre les ateliers de Jean-Pierre Laurens pour la peinture et de Pierre-Henri Ducos de La Haille, pour la fresque, de 1926 à 1931.

C’est en adhérant à l’Union des Catholiques des beaux-arts qu’elle fait la connaissance d’Élisabeth Faure avec laquelle elle se lie d’amitié. Les deux femmes réaliseront ensemble plusieurs décorations d’édifices religieux, dont celle de la salle de réunion de l’association, rue Madame à Paris, avec une fresque intitulée Le Seigneur est mon pasteur... (1930).

Elles œuvrent ensuite en 1931 au Pavillon des Missions étrangères de l’Exposition coloniale et, en 1935, à cathédrale Sainte-Geneviève-et-Saint-Maurice de Nanterre.

Marthe Flandrin est également membre de la Société de Saint-Jean et y côtoie ses fondateurs Maurice Denis et George Desvallières.

Comme beaucoup d’artistes, elle bénéficie des nombreux chantiers ouverts entre les deux guerres par le Cardinal Verdier, puis subit la perte de ceux-ci par la décision du Père dominicain Marie-Alain Couturier (1877-1954) d’ouvrir la décoration des églises à des artistes dit « modernes », et n’ayant pas nécessairement la foi, ce qui déclenchera la querelle de l’art sacré.

À partir de ce moment elle se consacrera aux relevés de fresques anciennes à travers la France. Elle est lauréate de la Casa de Velázquez à Madrid.

Du fait de la Guerre civile espagnole, cette institution s’étant provisoirement déplacée à Fès au Maroc, elle découvre ce pays avec son amie Élisabeth Faure de 1938 à 1939, les deux artistes travaillant déjà souvent ensemble depuis une dizaine d’années.

Elle réalise de nombreuses fresques dans des écoles et établissements publics, dont on ne conserve pour beaucoup le souvenir que par la photographie.

Collections publiques :

Musée d’art et d’histoire d’Avranches

Boulogne-Billancourt, musée des Années Trente

Roubaix, musée de La Piscine

Beauvais, musée départemental de l’Oise : huit peintures, trente-neuf aquarelles, vingt-neuf dessins

Fresques :

1929, L’Italie ou La ceuillette des olives, fresque réalisée avec la collaboration d’Élisabeth Faure, préau de l’école des filles du no 7 rue Delambre à Paris (Georges Pradelle architecte)

1930, Le Seigneur est mon pasteur, fresque en collaboration avec Élisabeth Faure, salle de réunion de l’association Catholiques des beaux-arts, rue Madame à Paris

1933, Sainte-Catherine de Sienne, église du Saint-Esprit de Paris

1935, La Maison bâtie sur le sable, Le Mauvais serviteur, Les Vierges sages et les vierges folles, fresques du déambulatoire de la cathédrale Sainte-Geneviève-et-Saint-Maurice de Nanterre

1937, Pavillon pontifical et Pavillon de la Parure à l’Exposition universelle de 1937 de Paris

1939, Les Désastres de la guerre, fresque du hall du Pavillon des Nations unies à la Foire internationale de New York 1939-1940

1941, L’Ange Vert (Message heureux), fresque du bureau de poste au no 7 du boulevard Haussmann à Paris. Conservée en partie au musée des Années Trente de Boulogne-Billancourt.

1941, fresques pour l’église Sainte-Germaine de Cachan

1953, fresques du chœur de l’église de Givry-sur-Aisne

1960, décoration du porche de l’église de Valognes (Manche)

Tapisseries :

1953, Le Génie de la couleur, tapisserie de la manufacture des Gobelins

1975, tapisserie de la manufacture des Gobelins pour la crypte de cathédrale Notre-Dame de Chartres

Mosaïques :

1962, mosaïques du plafond de la basilique Notre-Dame de la Trinité de Blois pour la Confrérie des trois Ave

Expositions :

1998, Beauvais, musée départemental de l’Oise, exposition des œuvres données au musée en 1997

1999, exposition à Fès au Maroc

Du 7 juillet au 31 octobre 2010, Beauvais, musée départemental de l’Oise

Du 5 juin au 30 septembre 2010, musée d’art et d’histoire d’Avranches

Du 24 juin au 24 octobre 2010, Boulogne-Billancourt, musée des Années Trente

Du 2 juillet au 5 septembre 2010, Roubaix, musée de La Piscine

Sources : Dictionnaire Bénézit -

Séverine Muteau, Josette Galiègue, Michèle Lefrançois, Marthe Flandrin, catalogue de l’exposition du musée d’art et d’histoire de la Ville d’Avranches, Éditions Gourcuff-Gradenigo, 2010, 206.p., 600 illustrations.

Photo de la tombe : Pierre-Yves Beaudoin

(APPL 2016)