Navigation







Arts - Sciences et Techniques - Mosaïque

FACCHINA Giandoménico (1826-1903)

41eme division
samedi 5 mars 2016.
 

Mosaïste français

Giandomenico Facchina, né en 1826 à Sequals (dans l’actuelle province de Pordenone dans la région Frioul-Vénétie julienne, alors dans le Royaume lombard-vénitien), et mort en 1903 à Paris, est un mosaïste français d’origine italienne actif en France.

Originaire du Frioul, Giandomenico Facchina reçoit sa formation à Trieste et à Venise. Il travaille d’abord à la restauration des mosaïques anciennes, notamment à la basilique Saint-Marc à Venise.

Dans les années 1850, il se rend en France, d’abord à Montpellier où il est appelé pour travailler à la restauration de sols anciens.

Il dépose un brevet pour une méthode d’extraction des pavements de mosaïques antiques à l’Institut national de la propriété industrielle en 1858, en réutilisant une technique déjà pratiquée par les mosaïstes vénitiens.

Il utilise également un dérivé de cette technique, la pose indirecte, qui permet une préfabrication des mosaïques en atelier et qui facilite le travail des mosaïstes.

Dans cette technique, les tesselles de la mosaïque sont pré-assemblée et collées sur un carton souple ; le mur destiné à accueillir la mosaïque est alors recouvert de mortier frais et la mosaïque déposée en une seule fois, ce qui réduit le temps de travail sur place et permet une réduction considérable des coûts de production.

Cette technique rencontre un grand succès lors de l’Exposition universelle de 1855 et se répand rapidement. Elle permet à Facchina d’obtenir de nombreuses commandes.

C’est ainsi qu’à Paris, il décora, entre autres, le nouvel opéra construit par Charles Garnier.

Jusqu’à sa mort en 1903, Giandomenico Facchina partage son temps entre ses ateliers de Venise et de Paris.

Il a été nommé chevalier de la Légion d’honneur.

Giandomenico Facchina a fondé à Sequals la première école de mosaïque, aujourd’hui l’hôtel de ville. En 1922, l’école a été déplacée à Spilimbergo .

Œuvres dans les collections publiques :

Agde : château Laurens

Albert (Somme) : basilique Notre-Dame de Brebières, mosaïque du couronnement de la Vierge

Lourdes : basilique Notre-Dame du Rosaire

Paris :

Au Printemps

Bibliothèque Sainte-Barbe

Comptoir national d’escompte de Paris

Galerie Vivienne

Le Bon Marché

Lycée Chaptal

Lycée Louis-le-Grand

Musée Carnavalet

Musée Galliera

Musée Grévin

Opéra Garnier

Petit Palais

Théâtre Antoine

G. Facchina repose dans une chapelle de la 41e division, ornée de mosaïques et d’un vitrai.

Sources : Mosaïques à Paris

Deuil », Le Figaro,‎ 28 avril 1903 (lire en ligne [archive]).

Portail de la céramique Portail

Portail des arts décoratifs

Portail des art

Photo de la chapelle : Pierre-Yves Beaudoin (Wikimédia Commons)

(APPL 2016)