Navigation







Dessinateurs - Peintres - Décorateurs

DARMON Sabra (1925-2004)

74eme division 1e ligne, chemin Serré)
lundi 29 février 2016.
 

Artiste peintre et poéte

Andrée Darmon dite Sabra voit le jour en 1925

Décédée en 2004),

Peintre puis poète après être atteinte de cécité partielle suite à un accident.

Au début ses poésies traduisent ses blessures et la douleur de son nouvel handicap. Très vite elle s’adapte à cette nouvelle épreuve et, à l’aide de magnétophones et lunettes-loupes elle compose des dizaines, puis des centaines de poésies.

D’inspiration bibliques, philosophiques, drôles, tendres ou mélo-dramatiques son registre poétique, comme ses peintures, se teinte de milles facettes. Devant ce succès, elle publie d’abord des plaquettes, puis un livre de poésie "Aux Branches du Savoir".

Le pont...

-  - -

Elle s’exprime souvent dans ses écrits d’une manière simple mais grave : . .

"Je ne puis pas les yeux maintenant m’exprimer

Si le peintre n’est plus, il n’a pas désarmé

Ardente d’assouvir ma verve de poète

une vague inspirée se cabre dans ma tête"

PEINTURES BIBLIQUES ET D’AILLEURS Peintre, poète, fondatrice d’un musée franco-israélien..SABRA DARMON nous offre une oeuvre riche emprunte d’émotions fortes !. Malgré son handicap visuel elle a réalisé des tableaux à thèmes bibliques, paysages,natures mortes...

On lui doit :

Aux branches du savoir, du disciple au maître, du maître au disciple

Description :

à l’imprimerie Mestivier à Paris, publication à compte d’auteur.1985, in 8 (24 x 17 cm), 109 pages. Broché, couverture rempliée illustrée. +++++++

Evocation poétique d’une initiation à la mystique juive, édition sur beau papier.

Prologue :

Je suis une autodidacte, terriblement freinée par une cécité accidentelle survenue en plein essor de mon art pictural. Le prologue de cet ouvrage est purement intuitif résultant des enseignements de mon instructeur spirituel, Lucien Billy, grâce à qui l’intuition et la mémoire de son élève Sabra se sont développés.

C’est pourquoi j’ai voulu fusionner sur cet ouvrage son heureuse influence des tous premiers balbutiements de mes poésies en une ode à la joie au chercheur infatigable qu’il était...

A mon Maître Lucien BILLY.

Lorsque tes yeux se sont fermés alors les miens se sont ouverts

Sources : Sabra Darmon

(APPL 2016)