Navigation







Restauration - Monarchie de Juillet - Second Empire - IIIe République

CHARLEMAGNE Charles Antoine, général (1819-1896)

30eme division (1ere ligne, T, 28)
vendredi 26 février 2016.
 

Général de division

Chapelle funéraire du général de division Charles-Antoine Charlemagne (1819-1896).

FAMILLE MATHÉRON

FAMILLE CHARLEMAGNE

Inscriptions :

A la mémoire de Anatole CHARLEMAGNE capitaine de frégate, mort sous son pavillon, commandant la corvette Le Monge disparue dans les mers de Chine

Bibliophilie :

Somptueux exemplaire familial de "Les Pyrénées et le Midi de la France" (A. Thiers, 1833)

Le 29 mai dernier (2015), un somptueux exemplaire de "Les Pyrénées et le Midi de la France" Par A. Thiers, [Paris, Edme et Alexandre Picard, 1833] a été vendu aux enchères à Drouot, par l’Etude Binoche et Giquello. Il s’agissait de l’exemplaire ayant appartenu au Général Antoine [dit : Charles] Charlemagne, relié par Chambolle-Duru en plein maroquin rouge, triple filet doré d’encadrement sur les plats avec le chiffre doré de Charlemagne aux angles, dos à nerfs très orné, dentelle intérieure, double filet doré sur les coupes, tranches dorées sur marbrure.

Outre la qualité de sa reliure, cet exemplaire présentait un intérêt notable car il avait appartenu au général de division Antoine Charlemagne, né vers 1820, qui était le neveu de Mme Adolphe Thiers, née Eulalie Elise Dosne.

Le général Charlemagne conduisit le deuil d’Adolphe Thiers le 8 septembre 1877 avec quatre autres personnes : François Mignet un ami proche d’A. Thiers et trois autres membres de la famille : le baron Roger, Eugène Roger et Manuel de Garmedo.

Trois jours avant, le 5 septembre, il avait assisté à la mise en bière avec François Mignet.

Certaines sources donnent Antoine [dit : Charles] Charlemagne comme étant, non pas un neveu mais un cousin de Mme Thiers. Le Général Charlemagne (1819-1896) fit une grande partie de sa carrière en Algérie, où il commandera le 8e Hussards, il fut promu Général de Brigade lors de la guerre de 1870 et terminera sa carrière comme Inspecteur Général de Cavalerie.

Sources : Jules Moiroux (1908) Le cimetière du Père-Lachaise, p. 102

Amis du livre Pyrénéen

Pierre-Yves Beaudoin (Wikimédia Commons)

Photo képi : Général de division (Second Empire-IIIe Républiqiue)

(APPL 2016)