Navigation







Sciences et Techniques - L’Art du verre

LALIQUE René (1860-1945)

23eme division
mercredi 22 mars 2006.
 

L’art du verre

René Lalique est né en 1860 à Ay en France. Il entre comme apprenti à seize ans chez le bijoutier Louis Louis Aucoc. Il s’installe à son compte en 1882 à l’âge de vingt deux ans. La création de bijoux, à cette époque, tient plus du nombre et de l’importance des pierres précieuses accumulées et de leur valeur que de la recherche artistique et esthétique.

Un bijou n’est pas obligatoirement beau, mais il doit être coûteux. Lalique, créateur inspiré fournit tous les grands noms de la bijouterie de l’époque : Boucheron, Cartier, Aucoc et Destape dont il reprend l’atelier en 1885. En 1890, Lalique emploie une trentaine d’ouvriers.

Il installe son atelier rue Thérèse au 20. C’est lui qui crée les bijoux de scène de la grande comédienne Sarah Bernhardt. Il décide enfin d’étendre son art à l’architecture et s’intéresse au verre et à son travail. Dans cet esprit, on lui doit la décoration de la salle à manger du paquebot Normandie, à l’époque le plus grand et le plus luxueux des navires de transports de passagers. Idem, les portes en verre du Palais Impérial Japonais, les « Mascottes » des radiateurs en verre qui agrémentent le capot des voitures Citroën, Bentley et autres Rolls Royce et la décoration de l’Orient-Express.

Il triomphe à l’exposition de Paris dans le domaine des bijoux d’art nouveau en 1900.Il ouvre en 1905, un magasin place Vendôme et crée les premiers flacons pour Coty, moins de quatre années plus tard. Il rachète la verrerie de Combs-la-ville en 1913 et devient un industriel du verre à part entière.

René Lalique est décédé en 1945. Sa tombe est ornée d’une de ces oeuvres.

René Lalique, Les Amis de Bernay

Crédit photo : Annie_photos (APPL 2008)