Navigation







Hommes politiques - Représentants du peuple - Députés - Sénateurs

BAUDET DULARY Alexandre (1792-1878)

dimanche 21 février 2016.
 

Médecin et Député

Baudet-Dulary, Alexandre, François voit le jour à Paris le 6 mai 1792

Décédé à Paris le 29 juin 1878,

Médecin, riche propriétaire, député de Seine-et-Oise au début de la monarchie de Juillet.

Syndic de la Société de fondation ; responsable et principal soutien financier de l’essai sociétaire de Condé-sur-Vesgre ; auteur de nombreux articles et ouvrages fouriéristes.

Le médecin, le député :

Alexandre Baudet-Dulary est issu d’une prospère famille de propriétaires fonciers de Seine-et-Oise. Dans sa jeunesse, il semble nourrir des ambitions littéraires : il serait l’auteur d’une pièce de théâtre intitulée « La mort du Connétable de Bourbon », qui n’a selon toutes les apparences jamais été jouée.

Puis il fait des études de médecine, il devient docteur de la faculté de Paris en 1814, et il s’établit à Etampes (Seine-et-Oise) ; c’est là qu’il est élu député d’opposition le 5 juillet 1831 à une large majorité, au sein d’un collège de 328 électeurs).

Il paraît à la tribune de la Chambre dès le 12 août 1831 pour proposer un amendement à l’adresse que les députés rédigent en réponse au discours du trône ; il en propose un second le 15 août : il insiste cette fois sur l’importance d’une représentation politique des « capacités » et sur la nécessaire mise en valeur de l’Algérie dont la conquête a commencé en 1830.

En définitive, début décembre 1832, il fait partie de la minorité qui se prononce contre l’adresse.

Il intervient par ailleurs sur des questions financières et commerciales - il est libre-échangiste.

Député actif dans les premiers mois, il prononce au total sept discours à la Chambre (un autre reste dans ses cartons), tous d’intérêt général plutôt que local, et où l’« utilité » générale est le maître-mot. Il insiste également beaucoup sur les enjeux moraux de l’instruction :.....

Inscription :

"Il a voulu être utile à l’humanité."

Il repose avec son épouse née Daridan (1795-1885)

Alexandre Baudet Dulary sur le site Charles Fourier

Sources : Wikipédia et divers (APPL 2016)