Navigation







Hommes politiques - Ministres - Représentants du peuple - Sénateurs

LAITY Armand (1812-1889)

39eme division (5e ligne, P, 27)
dimanche 14 février 2016.
 

Sénateur de l’Empire

François- Armand-Rupert Laity voit le jour en 1812 à Lorient.

Décédé en 1889.

Homme politique et sénateur.

Lieutenant d’artillerie et ancien élève de l’École polytechnique, est un des compagnons de Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III, lors de la tentative d’insurrection à Strasbourg en 1836.

Celui-ci cherchait à faire chuter la monarchie de Juillet et prendre le pouvoir. L’opération est un échec.

Il est apparenté à la famille de Beauharnais, par sa femme Hortense-Louise-Françoise de Beauharnais, cousine germaine d’Eugène et d’Hortense de Beauharnais, qu’il épouse en 1848.

Deux ans plus tard, en 1838, il publie une brochure Relation historique des événements du 30 octobre 1836, véritable apologie du bonapartisme. À la suite de cette publication, que l’on suppose financée par Louis-Napoléon Bonaparte, il est arrêté et condamné à cinq années de prison ainsi qu’à une amende de un franc par brochure publiée, soit 10 000 francs.

Il est nommé préfet des Basses-Pyrénées en 1854 jusqu’à ce qu’il soit nommé sénateur par décret du 9 juin 1857, jusqu’en 1870.

L’Empereur le charge, en 1860, de la propagande visant l’annexion de la Savoie à la France, en le nommant « commissaire impérial extraordinaire ».

Du 4 au 28 avril, il parcourt le duché de Savoie. À la suite du plébiscite d’avril, et à la suite de la ratification par le Parlement sarde, il est chargé de prendre officiellement possession du duché le 14 juin 1860, au nom de l’Empereur.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (39e division) Dans la chapelle familiale.

Sources : « Armand Laity », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français,‎ 1889 [détail de l’édition]