Navigation







Ecrivains - Poétes - Littérateurs - Historiens

MASSON Frédéric (1847-1923)

8eme division
vendredi 10 mars 2006.
 

L’historien de la famille Bonaparte

Né en 1847, Frédéric Masson est incontournable pour tout passionné de l’épopée Impériale et de l’histoire de Napoléon. En effet, cet historien s’est occupé plus particulièrement de l’Empereur de sa famille, de son époque.

Il fut le secrétaire et ami du prince Jérôme Napoléon. On lui doit entre autres une Etude sur le cardinal de Bernis. Frédéric Masson a été élu à l’Académie Française le 18 juin 1903 au fauteuil de Gaston Paris. Il fut reçu le 28 janvier 1904 par Ferdinand Brunetière. Il fut nommé secrétaire perpétuel de l’Académie française le 20 mai 1919.

la liste de ses œuvres est longue et s’échelonne de 1874 à 1920. Parmi les plus connues citons : Bourbons et Orléans, lettre au Roi sur la Fusion (1874), La révolte de Toulon en Prairial (1875), Mémoires et lettres du cardinal de Bernis (1878), Napoléon et les femmes (1893), Napoléon chez lui (1894), Napoléon inconnu (1895), Les cavaliers de Napoléon (1896), Napoléon et sa famille, en 13 volumes (1897-1919) quasi introuvables aujourd’hui, Marie Walewska (1898), Joséphine de Beauharnais (1899), Joséphine, impératrice et reine (1899), Joséphine répudiée (1901), Marie-Louise (1901, Napoléon et son fils (1904), Napoléon dans sa jeunesse (1907) en deux volumes, Autour de Sainte Hélène (1908-1909) en trois volumes et Pour l’Empereur (1913-1917) en deux volumes, Iéna (1917), Madame Bonaparte (1920) et enfin La vie et les conspirations du général Malet (1920).

Dans un autre domaine, on lui doit en 1915 Les femmes et la guerre de 1914, A l’Arrière (1916). Frédéric Masson est également l’auteur de discours et de divers travaux académiques. Frédéric Masson s’est éteint le 19 février 1923.