Navigation







Sculpteurs - Statuaires - Arts de la pierre et du marbre

MOREAU VAUTHIER Paul (1871-1936)

14eme division (1ere ligne, W, 24)
mardi 2 février 2016.
 

Sculpteur français

Gabriel Jean Paul Moreau, dit Paul Moreau-Vauthier, voit le jour le 26 novembre 1871 à Paris.

Décédé le 2 février 1936 à Poitiers.

Sculpteur français.

Il est le fils du sculpteur Augustin-Jean Moreau-Vauthier.

Ancien poilu de Verdun, Paul Moreau-Vauthier a conçu de nombreuses œuvres liées à la Première Guerre mondiale, dont les bornes Vauthier.

Il est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise, près de son frère, le peintre Charles Moreau-Vauthier.

Les bornes Vauthier :

Inauguration à Chateau-Thierry de la borne marquant l’arrêt de la marche allemande, 10 novembre 1921, Agence Meurisse, BNF.

Les bornes Vauthier furent érigées entre 1921 et 1927 afin de matérialiser la ligne de front telle qu’elle était le 18 juillet 1918, au début de la dernière grande offensive de la Première Guerre mondiale.

Deux cent quarante bornes furent envisagées, de la Mer du Nord à la frontière suisse, entre Nieuport en Belgique et Moosch près d’Altkirch/Belfort à la frontière franco-suisse. Les fonds recueillis ne permirent d’en installer que la moitié.

De nos jours, quatre vingt seize des cent vingt bornes initiales sont encore en place.

Le prototype de ces bornes se trouve encore dans le jardin de l’ancienne demeure de Moreau-Vauthier à Boulogne-Billancourt.

Une partie importante de l’œuvre de Paul Moreau-Vauthier est constituée de monuments aux morts et de monuments commémoratifs.

Œuvres dans les collections publiques :

Monument à Boucicaut, square Boucicaut, Paris 7e.

En France :

Bischwiller : Monument aux morts ;

Calais : Monument aux morts ;

Chalon-sur-Saône : Monument de la Défense, 19073 ;

Combes, forêt des écrivains combattants : Croix de guerre ;

Neuilly-sur-Marne : Monument aux morts ;

Paris :

Jardin du Luxembourg : Bethsabée ;

Palais de la Légion d’honneur : bas-reliefs ornant la façade ;

Square Boucicaut : Monument à Boucicaut ;

Square Samuel-de-Champlain : Mur des Révolutions ;

Reims, parc de Champagne : Monument aux héros de l’Armée noire, 1924. Déposé par l’occupant allemand en 19404, une copie en bronze modelée d’après la réplique du monument à Bamako, montée sur un nouveau piédestal par Jean-François Gavoty, est inaugurée au parc de Champagne en 2013 ;

Suippes : Monument aux morts ;

Thonon-les-Bains : Monument aux morts ;

Yvetot : Monument aux morts ;

Au Mali :

Bamako : Monument aux héros de l’Armée noire, 1924, réplique du monument reimois.

Expositions :

Exposition universelle de 1900 à Paris : La Parisienne.

Sources : Wikipédia et divers (APPL 2016)