Navigation







L’ÉPHÉMÉRIDE DU PÈRE LACHAISE (25 janvier)

u. Naissance de Stéphanie Félicité de GENLIS (1746-1830)

24eme division
lundi 25 janvier 2016.
 

25 janvier 1746.

Naissance au château de Champcery près d’Autun, de la femme de lettres Stéphanie Félicité DUCREST de St AUBIN, comtesse de Genlis par son mariage.

Nièce de Mme de Montesson, qui avait épousé secrètement le duc d’Orléans, elle entra par son crédit dans la maison de ce prince, et fut peu après chargée, avec le titre de gouverneur, de l’éducation de ses enfants, en particulier du futur Louis-Philippe.

Forcée d’émigrer en 1792, elle revint en France sous le Consulat et fut nommée dame inspectrice des écoles primaires.

Son caractère intrigant la fit soupçonner d’être une espionne livrant à Napoléon, par des lettres aujourd’hui disparues, les bruissements de la rumeur parisienne et l’analyse que son esprit acerbe pouvait en tirer.

A la Restauration, elle perdit tout crédit ; néanmoins elle reçut jusqu’à sa mort une pension de la maison d’Orléans. Elle a laissé de son mari deux filles ; on la regarde aussi comme la mère de la célèbre Paméla, fille illégitime de Philippe d’Orléans qui épousa lord Fitz-Gérald.

Écrivaine féconde, musicienne douée, peintre à ses heures, elle demeura, durant les quatre-vingt quatre années de son existence, une travailleuse acharnée.

Les ouvrages de Mme de Genlis ne s’élèvent pas à moins de quatre-vingts ; ils se rapportent essentiellement à l’éducation et consistent en contes, fables, romans et petites comédies. Elle a aussi composé de nombreux romans historiques.

Mme de Genlis

Crédit photo : Pierre-Yves Beaudouin / Wikimedia Commons