Navigation







Entrepreneurs - Manufacturiers - Administrateurs - Négociants

MOLTENI Pierre François Antoine, dit MOLTENO (1786-1866)

14eme division
vendredi 8 janvier 2016.
 

Constructeur d’instruments d’optique

Pierre François Antoine MOLTENI, dit MOLTENO, voit le jour en 1786

Décédé le 7 janvier 1866.

constructeur des premiers appareils utilisés par Louis DAGUERRE.

Sous un petit obélisque, se trouve la sépulture de la famille Molteni, fondatrice de la Maison Molteni, spécialisée dans la fabrication d’instruments d’optique.

Du fantoscope de Robertson à la projection lumineuse lors de la catastrophe du Bazar de la Charité, la Maison Molteni aura illustré le 19ème siècle.

La maison Molteni est fondée en 1782 par Joseph Antoine Balthazard Molteni, dit Molteno, décédé en 1808, qui ouvre un magasin d’instruments d’optique rue Sainte-Apolline à Paris.

Certains auteurs attribuent à ce Molteni la fabrication du fantoscope de Robertson.

Son fils Pierre François Antoine Molteni dit lui aussi Molteno, reprend les affaires en 1808.

Le nom de "Molteno" apparaît tout au long du premier Empire à l’adresse du 11 rue du Coq Saint-Honoré, en tant qu’opticien.

Pierre François Antoine Molteni , dit lui aussi Molteno, créé le 2 avril 1817, avec Joseph Duroni, une société destinée à accroître les capacités des ateliers et magasins (une deuxième boutique a été ouverte au Palais-Royal)...

En 1839, les Molteni fabriquent les premiers appareils utilisés par Louis Daguerre. Leur collaboration durera jusqu’au déménagement, en 1846, de la Maison Molteni pour le n°36 rue neuve Saint-Nicolas ( qui deviendra le n°62 rue du Château d’Eau en 1851 ). ...

Alfred Molteni, né à Paris en 1837, va clore en beauté la longue lignée des Molteni en tant qu’opticiens. C’est "la projection faite homme", dit-on de lui à l’époque. Sous sa direction, la firme deviendra avec celle de Duboscq la plus renommée en France dans le domaine des projections lumineuses.

En 1894 il conçoit et vend une nouvelle lampe oxyéthérique, baptisée " Sécuritas ", qui sera utilisée en 1897 par les premiers projectionnistes de films et notamment ceux du Bazar de la Charité...

Bouleversé par la catastrophe qui suivit, Molteni se retire en 1900 et laisse sa firme entre les mains de Radiguet et Massiot.

Sources :MOLTENI sur le site de la cinémathèque

Crédit photo : Pierre-Yves Beaudouin (Wikimedia Commons. 2017)

(APPL 2017)