Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Correcteurs

OURAD Mustapha (1954-2015)

87eme division (Columbarium - Case 2882)
mardi 24 mars 2015.
 

Correcteur/relecteur français

Mustapha Ourrad, voit le jour le 21 juin 1954 dans le village d’Aït Larbâa, commune d’At Yenni en Kabylie (Algérie).

Décédé le 7 janvier 2015 à Paris, lors de l’attentat au siège de Charlie Hebdo.

Correcteur-relecteur algéro-français.

Orphelin de mère à deux ans et de père à sept ans, Mustapha Ourrad est recueilli et élevé par deux de ses oncles.

À l’issue de ses études secondaires, il entame des études de médecine à Alger avant de les abandonner, étant beaucoup plus intéressé par la culture, qu’il s’agisse d’art, de littérature ou de philosophie (Nietzsche était un de ses philosophes favoris).

L’un de ses livres préférés était l’ouvrage d’Albert Cossery, Mendiants et Orgueilleux. Son ami d’enfance, Ousmer, indique que Mustapha Ourrad aimait André Gide, Malraux et Baudelaire, « d’où d’ailleurs son surnom de “Mustapha Baudelaire” ».

Il quitte la Kabylie à l’âge de vingt ans et arrive en France en 1974, au terme d’un voyage payé par ses amis.

Il intègre le groupe d’édition Hachette où il travaille notamment, en qualité de correcteur, à la rédaction de l’encyclopédie Axis publiée par Le Livre de Paris, puis pour divers journaux dont Viva et Charlie Hebdo.

C’est au siège du journal qu’il meurt assassiné le 7 janvier 2015.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris, 87e division, columbarium, case 2882.

Il avait obtenu la nationalité française en décembre 2014.

Sources : Wikipédia et divers (APPL 2015)