Navigation







Acteurs - Comédiens - Comédie française - Directeurs de théâtres

HALANZIER DUFRESNOY Olivier Henri (1819-1896)

70eme division (1ere ligne, V, 8)
jeudi 19 février 2015.
 

Directeur de théâtre

Olivier Henri Halanzier Dufresnoy voit le jour le 11 décembre 1819.

Décédé à Paris en 1896

Directeur gestionnaire et administrateur de l’Opéra.

Directeur de l’opéra de Paris de 1871 à 1879.

Revue de presse

[ Henri Halanzier-Dufresnoy était le fils d’une artiste dramatique fort estimée, Mme Dufresnoy ; il avait débuté tout jeune en dirigeant avec sa mère d’abord, puis seul, un grand nombre de scènes de province.

Quand il fut choisi pour diriger notre Académie nationale de musique, M. Halanzier était déjà directeur depuis quarante-un ans ; jl était même le doyen de tous ses confrères. C’est quand il quitta le théâtre de Bordeaux, en 1870, qu’il fut nommé chevalier de la Légion d’honneur. Il est le premier directeur de théâtre de province qui ait reçu cette distinction.

Lorsque M. Halanzier prit en mains l’entreprise de l’Opéra, en 1871, après le siège et la Commune, il jouait gros jeu ; cependant, il sut relever, en peu de temps, notre première scène lyrique, à laquelle les événements avaient porté un si rude coup.

Sortant de la routine admise jusqu’à lui,M. Halanzier ouvrit aux jeunes la scène qu’il dirigeait, en montant l’opéra de M. Massenet, le Roi de Lahore. Tout le monde alors rendait hommage à là grande intelligence et au travail personnel de M. Halanzier, qui était un administrateur de premier ordre.

Voici les principaux ouvrages montés par M. Halanzier, pendant sa direction, de 1871 à 1879 : la Coupe du roi de Thulé, de Diaz ; Gretna-Green de Guiraud ; l’Esclave, de Membrée ; Jeanne d’Arc, de Mermet ; Sylvia, de Delibes ; le Roi de Lahore, de Massenet ; le Fandango, de Salvayre ; Polyeuete, de Gounod ; la Reine Berthe, de Joncières ; Yedda, de Métra, et les reprises d’Erostrate, de Reyer, de l’Africaine, d’Hamlet, etc.

M. Halanzier fut fait officier de la Légion d’honneur en février 1878.

C’est pendant sa direction, en 1873, que l’ancien Opéra de la rue Le Peletier brûla, et que fut inaugurée la salle actuelle, le 5 janvier 1875.

M.Halanzier fut nommé successeur du baron Taylor à la présidence de l’Association des artistes, en novembre 1880, par 402 voix contre 135 accordées à M. Delaunay, de la Comédie-Française. ]

_

Décédé le 28 décembre 1896, Henri Halanzier-Dufresnoy repose dans la 70ème division, avenue de la Chapelle.

Source : Le Journal, édition du 29/12/1896.

Crédit photo : Pierre-Yves Beaudouin / Wikimedia Commons

(Mise à jour APPL 2019)