Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Romanciers

BOVE Emmanuel (1898-1945)

25eme division
vendredi 13 février 2015.
 

Ecrivain français

Emmanuel Bove, voit le jour le 20 avril 1898 à Paris 14e où il est mort le 13 juillet 1945 dans le 17e.

Ecrivain français, connu également sous les pseudonymes de Pierre Dugast et Jean Vallois.

De son vrai nom Emmanuel Bobovnikoff, il naît d’un père russe et d’une mère luxembourgeoise. À l’âge de 14 ans, il décide de devenir romancier. Il fait sa scolarité à l’Ecole alsacienne jusqu’en 1910 et poursuit ses études au lycée Calvin de Genève.

À cette période, son père, sans avoir quitté sa mère, vit avec une Anglaise, Emily Overweg, dont la rencontre sera déterminante pour son écriture. En 1915, il est envoyé en pension en Angleterre, où il achève sa scolarité. Revenu à Paris en 1916, il vit dans une situation précaire.

En 1921, il épouse Suzanne Vallois et s’installe dans la banlieue de Vienne. C’est en Autriche qu’il se lance dans l’écriture en publiant de nombreux romans populaires sous le pseudonyme de Jean Vallois. En 1922, il revient à Paris, où il vit seul jusqu’à ce que sa femme le rejoigne en 1923. La même année, il fait ses débuts dans le journalisme. Colette remarque une de ses nouvelles et lui propose de le publier. Il lui apporte alors Mes amis, dont la publication en 1924 est un succès. En 1928, il rencontre Louise Ottensooser, qui l’introduit dans les milieux artistiques. La même année, il remporte le prix Eugène Figuière pour Mes amis et La Coalition.

Il continue à publier régulièrement jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Mobilisé comme travailleur en 1940, il souhaite rejoindre Londres et refuse toute publication durant l’Occupation. En 1942, il parvient à rejoindre Alger, où il écrit ses trois derniers romans : le Piège, Départ dans la nuit et Non-lieu. Ces dernières œuvres décrivent le milieu trouble de la collaboration et les incertitudes de l’époque. Il en publia deux en 1945, le Piège et Départ dans la nuit.

De santé fragile, très affaibli par une maladie infectieuse contractée durant son exil algérien, Emmanuel Bove meurt le 13 juillet 1945 à l’âge de 47 ans de cachexie et défaillance cardiaque.

Sources : Wikipédia et divers (APPL 2015)