Navigation







Peintres - Dessinateurs - Décorateurs

DEVILLIERS Jean Georges (1780-1839)

41eme division (9e ligne, L, 29)
mardi 7 octobre 2014.
 

Peintre d’histoire

Georges Devillers voit le jour en 1780.

Décédé en 1839.

Peintre, élève de Jacques-Louis David.

Peintre d’Histoire et portraitiste, il reçut lors de sa première exposition au Salon de 1804 la grande médaille du Salon.

Il fut l’assistant de son maître pour la réalisation du portrait de Napoléon en costume impérial destiné à la ville de Gènes.

Le rejet de ce portrait par Napoléon, qui le considérait comme mauvais, fut imputé à Devillers qui selon Auguste Jal, aurait fait un travail médiocre.

Salons :

1804, n° 130, Énée sauvant son père de l’embrasement de Troie. Pour ce sujet l’artiste obtint un Grande médaille d’or.

1808, n° 180, La Mort de Patrocle.

1814, n° 315, La Mort de Patrocle, 316, Énée sauvant son père Anchise de l’embrasement de Troie, 317, Plusieurs portraits.

1819, n° 345, Pan et Syrinx, n° 346, Plusieurs portraits.. Domiciles parisiens cités par le livret des salons : 1804, 19, place Dauphine, 1808, 1, rue du Bac, 1814, 10, rue des Saints-Pères, 1819, 10, rue des Saints-Pères.

Œuvres :

Paris, Cour des Comptes, Un Portrait de Napoléon 1er, provenance : préempté par la Direction des musées de France, lors d’une vente aux enchères à l’Hôtel Drouot le 14 novembre 2007, où le tableau était présenté comme de C. de Villers.

Saint-Maur-des-Fossés, musée municipal, Énée sauvant son père de l’embrasement de Troie, huile sur toile, 2,81 × 3,05.

Bibliographie :

Le dictionnaire artistique Gabet dresse une liste de ses envois et cite une autre adresse parisienne : 7, rue de Caumartin, voir.

Saskia Hanselaar, La redécouverte d’une œuvre de Jean Georges Devillers (vers 1779-1839), élève de David : "Énée sauvant son père de l’Embrasement de Troie", Les Cahiers d’histoire de l’Art, 2012, n° 10.

Sources : Wikipédia, Jules Moiroux et divers.