Navigation







Sculpteurs - Statuaires - Arts de la pierre et du marbre

DOUBLEMARD Amédée (1826-1900)

59eme division (6e ligne, AF, 13)
vendredi 11 avril 2014.
 

Sculpteur français

Amédée Donatien Doublemard, voit le jour à Flavigny-le-Grand-et-Beaurain (Aisne) le 8 janvier 1826.

Décédé à Paris le 20 juillet 1900.

Sculpteur et médailleur français du XIXe siècle.

Fils d’un garde champêtre et élève de Francisque Duret, Doublemard entre à l’école des Beaux-Arts en 1842 et obtient en 1855 - conjointement avec Henri Chapu - le Prix de Rome de sculpture avec un bas-relief ayant pour sujet la Piété filiale de Cléobis et Biton. Partant l’année suivante pour Rome, il y reste trois ans.

Il commence à exposer ses œuvres au salon de 1844 et se spécialise dès son retour à Paris dans l’exécution des bustes de personnalités célèbres, publiques ou privées, de la société française de la seconde moitié du XIXe siècle.

Il est décoré de la Légion d’honneur en 1877.

Doublemard eut pour élève le sculpteur Félix Charpentier.

Il donna son nom à un concours de l’école des Beaux-Arts de Paris.

Œuvres :

Monument au maréchal Moncey (1870), Paris, place de Clichy : La Ville de Paris, groupe, bronze, Le Combat de la barrière de Clichy, La Patrie en deuil et Le Patriotisme, trois bas-reliefs, pierre sur le piédestal : monument à la mémoire des invalides et des gardes nationaux qui, sous les ordres du maréchal Moncey, défendirent, le 30 mars 1814, la barrière de Clichy contre les Russes.

La Comédie, statue, pierre, Paris, théâtre de la Gaîté-Lyrique, 3bis, rue Papin.

Portrait du peintre Adolphe Yvon (1817 - 1893) (1883), buste, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon.

Portrait de l’amiral Ferdinand-Alphonse Hamelin (1796 - 1864) (Salon de 1868), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon.

Pierre-Jean de Béranger (1780 - 1857), Paris, Square du Temple, détruite en 1941.

Mausolée de Jean-Baptiste André Godin (1817 - 1888)(1889), monument funéraire, le Familistère de Guise (Aisne).

Monument à Camille Desmoulins, statue, bronze, Guise (Aisne), place d’Armes.

La France en Deuil, groupe, bronze, Saint-Quentin (Aisne), cimetière Saint-Jean.

Portrait de Victor Suin (1797 - 1877) (1855), buste, marbre, Laon, évêché.

Comte Jean Mathieu Philibert Sérurier, maréchal de l’Empire (1742 - 1819) (1863), statue, bronze, Laon (Aisne) : fondue sous l’Occupation.

Portrait du général de division Marie François Auguste Caffarelli (1766 - 1849) (1860), buste, médaillon, pierre, Leschelle (Aisne), monument homonyme.

Portrait du journaliste et homme de lettres Léon Bienvenu (1835 - 1911) (1874), buste, terre cuite, Vervins (Aisne), hôtel de ville.

Portrait du "Louis Lefèbre né à St Quentin le 9 mars 1856 mort à Paris le 27 avril 1881" (1882), buste, médaillon, bronze [États-Unis : Omaha, Nebraska].

Voir aussi :

Portrait de l’historien Henri Martin (1810 - 1883) (Salon de 1887, no 3905), buste, marbre, Albums Michelez, Paris, Archives nationales culture.gouv.fr.

Sources : Simone Hoog, (préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard), Musée national de Versailles. Les sculptures. I- Le musée, Réunion des musées nationaux, Paris, 1993.

Pierre Kjellberg, Le Nouveau guide des statues de Paris, La Bibliothèque des Arts, Paris, 1988.

Emmanuel Schwartz, Les Sculptures de l’École des Beaux-Arts de Paris. Histoire, doctrines, catalogue, École nationale supérieure des Beaux-Arts, Paris, 2003.