Navigation







Hommes politiques - Représentants du Peuple - Députés -Sénateurs

AUMONT THIEVILLE Arsène (1805-1874) (68)

68eme division (1ere ligne, W, 7)
vendredi 21 mars 2014.
 

Député du Calvados

Arsène Aumont-Thièville voit le jour à Victor (Calvados), le 18 juin 1805.

Décédé en 1874 à Paris

Député de 1837 à 1846,

Il était notaire à Paris, quand il fut élu député du 1er collège électoral du Calvados (Caen), en remplacement d’un député ministériel, M. Chatry-Lafosse. Partisan décidé d’une politique progressiste et réformatrice, M. Aumont-Thieville prit place l’extrême gauche de la Chambre, aux côtés de Dupont, de l’Eure, et d’Arago, et vota presque toujours avec eux.

Un recueil de biographies parlementaires du temps signale ce député comme « un de ceux qui ont l’excellente habitude de rendre à leurs commettants un compte public de leurs votes pendant la session ». Le biographe ajoute sentencieusement : « Si la franchise était bannie de la terre, elle devrait se retrouver dans les rapports entre un député et ses commettants ».

D’autre part, le Procuste Parlementaire, par Fortunatus, oeuvre satirique favorable aux conservateurs, consacrait a M. Aumont-Thiéville les lignes suivantes : « Cet honorable de trente-sept ans est dévoué corps et âme à la réforme électorale et se fait honneur de porter, pendant toute la session, un cierge de quinze livres devant M. Dupont (de l’Eure), du côté duquel il se tourne sans cesse pour lui vociférer avec onction ; 0 patriote indélébile ! 0 révolutionnaire pur-sang ! 0 brave et saint vieillard ! 0 le dernier des Romains français ! O le dernier exemple des antiques vertus ! O ter quaterque justus ! -A ce M. Dupont (de l’Eure) s’incline et répond en manière d’amen et de cum spiritu tuo : 0 mon Thiéville ! ».

M. Aumont-Thiéville obtint, aux élections de mars 1839 et de juillet 1842, le renouvellement de son mandat. Il échoua, le 1er août 1846, avec 401 voix contre M. Vautier, élu par 433 suffrages.

Il repose dans la 68e division.

Sources : Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)