Navigation







Compositeurs - Musiciens - Professeurs

GRISAR Albert (1808-1869)

71eme division (2e ligne, T,6)
samedi 22 février 2014.
 

Compositeur de musique

Albert Grisar voit le jour le 26 décembre 1808 à Anvers.

Décédé le 15 juin 1869 à Asnières.

Compositeur belge

Il étudie à Paris sous le tutorat d’Antoine Reicha.

Ses premiers opéras sont Le mariage impossible, représenté en 1833 à Bruxelles, suivi de Sarah en 1836, L’an mil en 1837, La Suisse à Trianon en 1838, Les travestissements en 1839 ; certaines de ces œuvres sont réalisées avec la collaboration de François-Adrien Boieldieu.

L’année suivante, il se rend à Naples se perfectionner avec Saverio Mercadante ; à son retour à Paris, il reprend ses compositions avec Gilles ravisseur en 1848, Bonsoir, Monsieur Pantalon en 1851, Le carilloneur de Bruges en 1852. Il collabore avec Friedrich von Flotow pour L’eau merveilleuse (1839) et avec François-Adrien Boieldieu pour L’opéra à la cour (1840)1.

Œuvres :

La chanteuse Pauline Marchand (aussi connue comme „Mme. Colson“) dans Les Amours du diable, de Grisar, 1853

Le Mariage impossible, création : Théâtre de la Monnaie, Bruxelles 1833

Sarah ou L’Orpheline de Glencoé, création : Opéra-Comique, Paris 1836

L’An mil, UA : Opéra-Comique, Paris 1837

Lady Melvil / Le Joallier de Saint-James, création : Théâtre de la Renaissance, Paris 1838

La Suisse à Trianon, Paris 1838

L’Eau merveilleuse, création : Théâtre de la Renaissance, Paris 1839

Les Travestissements, Paris 1839

Gille ravisseur, création : Opéra-Comique, Paris 1848

Les Porcherons, création : Opéra-Comique, Paris 1850

Bonsoir, monsieur Pantalon, création : Opéra-Comique, Paris 1851

Le Carillonneur de Bruges, création : Opéra-Comique, Paris 1852

Les Amours du diable, création : Théâtre Lyrique, Paris 1853

Le Chien du jardinier, création : Opéra-Comique, Paris 1855

Voyage autour de ma chambre, Paris 1859

Le Joaillier de Saint-James, opéra-comique en 3 actes, textes de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges et Adolphe de Leuven : Opéra-Comique, 17 février 1862

La Chatte merveilleuse, création : Théâtre Lyrique, Paris 1862

Les Bégaiements d’amour, Paris 1864

Les douze Innocentes, Paris 1865

Le Procès, 1867

Sources : ↑ (it) A. Della Corte e G.M. Gatti, Dizionario di musica, Paravia, 1956, p.276.