Navigation







Peintres - Dessinateurs - Décorateurs - Stylistes

DUPRE Julien (1851-1910)

60eme division
jeudi 20 février 2014.
 

Peintre réaliste français

Julien Dupré voit le jour en 1851.

Décédé en 1910.

Peintre français réaliste qui se situe dans la filiation de l’école de Barbizon et plus particulièrement de Jean-François Millet (1814-1875) et de Jules Breton (1827-1906).

Il se spécialise dans la peinture de la ruralité et en particulier dans la peinture animalière, dont il est l’un des meilleurs représentants de son époque.

Né à Paris en 1851, il se dirige très jeune vers la peinture en étudiant dans les ateliers de Désiré François Laugée (1823-1896), peintre et poète, dont il épousera la fille aînée Marie.

Introduit par son beau-père dans le milieu artistique, Dupré exposera régulièrement au Salon de Paris de 1876 à 1910 et obtiendra de nombreuses récompenses.

Dupré travaille à la fois dans son atelier parisien du Boulevard Flandrin dans le 16e arrondissement et en pleine campagne, conformément aux préceptes de l’Ecole de Barbizon.

Eloigné de l’académisme par la thématique de son œuvre, Dupré ne se laissera pas vraiment influencer par l’impressionnisme, la grande innovation artistique de l’époque.

La critique le lui fera parfois remarquer. Ainsi pour le salon de 1886, un critique observe : « M. Julien Dupré est un campagnard assez robuste.

Il a une manière large et résolue qui refuse obstinément de sacrifier à la maladie nouvelle : il n’estompe ni les formes ni les tons dans la buée grise dont on nous vente les séductions. Il croit que la prairie est verte, et il a le courage de le dire. » Voilà en une phrase une franche approbation du naturalisme et une totale incompréhension de l’impressionnisme.

Le traitement de la lumière et de la couleur est à l’égal de celui de Millet, les mouvements des personnages sont remarquablement étudiés. Dupré ne s’est pas trompé en choisissant ses thèmes : il y excelle.

Il était l’époux de Marie Laugée (1851-1937) Artiste peintre

Décédé en 1910, il repose dans la 60e division avec son épouse et leur fille..