Navigation







Compositeurs - Musiciens - Chanteurs

CALLAS Maria Anna Sophia (1923-1977)

87eme division (Columbarium)
samedi 4 février 2006.
 

La Callas

Maria Anna Sophia Kalogeropoulos dite Maria Callas est née le 2 décembre 1923 à New york. Sa famille transforme son nom en Callas, ils vivent une existence misérable. Mais sa mère rêve établir ses filles comme de grandes artistes.

La jeune Maria étudie le chant, puis le piano. Elle est l’élève de Maria Trivela et de Elvira de Hidalgo. Cette dernière sera également sa confidente. A 17 ans, elle fait ses débuts dans Boccace, de Franz Suppé. Lorsqu’elle rencontre le chef d’orchestre italien Tullio Serafin, sa carrière prend une nouvelle dimension. Il lui offre La Gioconda, aux arènes de Vérone en 1947. C’est lui qui est le créateur, qui fera de Maria La Callas.

La même année, elle épouse un industriel italien Gianbattista Meneghini. En 1960, c’est le divorce avec fracas. Maria devient alors la maîtresse d’Aristote Onassis, leur liaison dure jusqu’en 1968, jusqu’à la trahison selon elle d’ Aristote qui épouse Jacqueline Kennedy. De leur liaison naît un enfant qui ne vivra que quelques heures.

Elle est entourée des plus grands artistes du XXeme siècle (Marco Del Monaco, Guiseppe di Stéfano, Boris Christoff, Georges Prêtre) Les plus grandes scènes du monde la reçoivent (New York, Londres, Paris, Milan, Venise, Rome, où elle fera scandale en quittant la scène à la fin du premier acte de Norma de Bellini, et ce devant le président de la république, obligeant ce dernier a quitter le Théâtre.)

On la voit aussi à Buenos Aires, Mexico.... Malgré ses qualités vocales, elle est dotée d’un caractère indomptable, proche de la tigresse. Sa rivalité avec Renata Tebaldi est restée célèbre et lui vaut d’être exclue de la Scala de Milan.

A partir de 1970, sa santé se détériore, elle se retire de la scène et se consacre aux récitals et à l’enseignement. En 1970-71, elle se consacre ainsi à la direction de master classes de chant, à New York. A partir de 1974, elle se replie sur elle-même, s’enfermant dans son appartement parisien, s’enfonçant dans la solitude et la dépression.

Elle écoute inlassablement ses enregistrements, ayant perdu sa voix. C’est dans la plus complète solitude qu’elle meurt le 16 septembre 1977. La cause de sa mort est officiellement une crise cardiaque, il est fort probable qu’elle ait mis fin à ses jours par une absorption massive de tranquillisants.

Elle est crématisée très rapidement ce qui ne permet pas la recherche de la vérité. Son urne funéraire est volée par une admiratrice, mais, comprenant la portée de son geste, elle l’abandonne. L’urne sera retrouvée quelques jours après. Ses cendres ont été dispersées depuis dans la mer Egée ne laissant plus à ses admirateurs qu’une plaque devant une case vide du columbarium.

Régis D.F

Ave Maria de Schubert par Maria Callas

Ave Maria, Bach, Gounod, par Maria Callas

Lakme, Maria Callas