Navigation







Peintres - Dessinateurs - Décorateurs - Stylistes

DAUBAN Jules (1822-1908)

Carré
mercredi 19 février 2014.
 

Peintre et décorateur

Jules Dauban, voit le jour le 31 mai 1822 à Paris et mort en 1908 à Graveron-Sémerville (Gironde).

Peintre français.

La famille Dauban s’installe à Angers en 1844, à la suite de la nomination du père de Jules Dauban à la direction de l’école des arts et métiers d’Angers. Son frère, Charles-Aimé Dauban (1820-1876), a été nommé en 1858 conservateur sous-directeur-adjoint au Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale.

Il se forme à la peinture à l’École des beaux-arts d’Angers. Il devient ensuite l’élève d’Auguste Debay et entre à l’École des beaux-arts de Paris le 2 octobre 1844.

À partir de 1847, Jules Dauban expose chaque année au Salon de Paris. Il obtient une médaille en 1864.

En 1849, il devint directeur de l’École des beaux-arts d’Angers.

Remise de la charte aux bourgeois de la ville d’Angers par le roi de France Louis XI (1901), mairie d’Angers.

Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en août 1868, élu membre de l’Institut en 1873, nommé officier d’Académie en 1879 et officier de l’instruction publique en 1884.

En 1888, Jules Dauban devient inspecteur de l’enseignement du dessin et des musées jusqu’à sa retraite en 1889.

Ses talents de peintre s’expriment aussi dans les décorations et les fresques qu’il réalise dans des églises et chapelles d’Anjou et de Bretagne.

Il aménage également les intérieurs de la préfecture de Maine-et-Loire, du foyer du nouveau théâtre d’Angers, du musée des beaux-arts de la ville, de la chapelle de l’hôpital d’Angers et de la mairie d’Angers pour laquelle il peint la Remise de la charte aux bourgeois de la ville d’Angers par le roi de France Louis XI en 1901.

Jules Dauban fut conservateur au musée des beaux-arts d’Angers durant quarante années.