Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Editeurs - Hommes de lettres

DAILLIERE Julien (1812-1887)

Carré
mercredi 19 février 2014.
 

Poète et dramaturge

Julien Daillière, voit le jour à Bauné en 1812.

Décédé à Angers en 1887.

Poète lyrique et auteur dramatique, lauréat de l’Académie française, fondateur d’un prix de poésie, appelé Concours Julien Daillière.

Né au sein d’une famille d’artisans, près du château de Briançon sur la commune de Bauné. Il est passionné de littérature et se révèle avoir un réel talent d’éloquence.

Julien Daillière fut nommé professeur au collège de Saumur, puis au lycée d’Angers.

Il rédige des poésies lyriques, dramatiques ou tragiques.

En 1848, représentation au théâtre de l’Ambigu-Comique, à Paris, de la pièce Napoléon et Joséphine, pièce à la louange des Bonaparte qui plut au Prince-Président Napoléon III et lui valut ses faveurs.

En 1860, il fut nommé bibliothécaire à La Sorbonne, poste qu’il quitta en 1870.

L’Aigle, poème par Julien Dallière, lu sur le théâtre du Gymnase-dramatique, le 29 septembre 1855.

Son tombeau était orné d’une copie en bronze (mise en réserve) du Penseroso réalisé par Michel-Ange, cadeau de Napoléon III pour remercier l’écrivain de sa pièce de théâtre, L’Aigle.

Le musée des beaux-arts d’Angers possède un buste, en bronze et en fonte, de Julien Daillière réalisé par le sculpteur Émile Louis Macé.