Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Editeurs - Hommes de lettres

FABRE Emile (1869-1955)

89eme division
mercredi 1er janvier 2014.
 

Auteur dramatique français

Émile Fabre voit le jour en 1869.

Décédé en 1955.

Auteur dramatique français.

Il fut administrateur général de la Comédie-Française de 1915 à 1936.

Émile Fabre naît à Metz le 24 mars 1869 peu avant l’annexion de la Moselle par l’Allemagne.

Fabre devint administrateur général du Comédie-Française en 1915. Il le restera jusqu’en 1936.

Il avait été un des partisans enthousiaste du Théâtre-Libre, où il fit jouer sa pièce : l’Argent (1895).

Ses œuvres socio-politiques, empruntées à l’Antiquité grecque (Timon d’Athènes, 1899) ou à la vie contemporaine : Les Ventres dorés, 1905, La Maison d’argile, 1907, Un Grand bourgeois, 1914, ont conservé toute leur valeur de témoignage.

Également metteur en scène, Fabre a adapté notamment Un ménage de garçon d’après Balzac, en 1903, au Théâtre de l’Odéon.

Il a adapté également La Rabouilleuse en 1939 à la Comédie-Française, une pièce qui connut de nombreuses reprises.

En 1943, pour le centenaire de la Comédie humaine, Émile Fabre mit en scène Vidocq chez Balzac, avec André Brunot dans le rôle du romancier.

Émile Fabre est décédé à Paris le 25 septembre 1955.

Oeuvres : L’Argent (1895), Timon d’Athènes (1899), Les Cadeaux de Noël, La Vie publique, Les Ventres dorés (1905), La Maison d’argile (1907), Les Vainqueurs (1908), Les Sauterelles (1911), Un grand bourgeois (1914), La Maison sous l’orage (1920), Vidocq chez Balzac.

Adaptation :

La Rabouilleuse d’après Honoré de Balzac, (1903)

César Birotteau d’après Honoré de Balzac, (1910)

Metteur en scène :

1920 : Barberine d’Alfred de Musset, Comédie-Française

1930 : Le Carrosse du Saint-Sacrement de Prosper Mérimée, Comédie-Française

1930 : Les Trois Henry d’André Lang, Comédie-Française

1930 : La Révolte de Villiers de l’Isle-Adam, Comédie-Française

1932 : La Navette d’Henry Becque, Comédie-Française

1933 : La Tragédie de Coriolan de William Shakespeare, Comédie-Française

1934 : L’Otage de Paul Claudel, Comédie-Française

1934 : Martine de Jean-Jacques Bernard, Comédie-Française

1935 : Lucrèce Borgia de Victor Hugo, Comédie-Française

1936 : La Rabouilleuse d’Émile Fabre d’après Honoré de Balzac, Comédie-Française

1943 : Vidocq chez Balzac d’Émile Fabre d’après Honoré de Balzac, Comédie-Française.

Bibliographie et sources :

Notes sur la mise en scène d’Émile Fabre, 1933

Le Théâtre d’Émile Fabre, 1936

La Comédie-française : Histoire d’une société de comédiens à travers les siècles d’Émile Fabre, 1942

Notre Molière’’ d’Émile Fabre, 1951.

Sources : Wikipédia/Wikimédia et divers

(APPL 2016)