Navigation







Troisième République - Militaires français - Tragédies maritimes

CALLOT Maurice (1873-1910)

75eme division (Chapelle)
mercredi 18 décembre 2013.
 

Commandant du sous marin le Pluviôse

Pierre Félix Maurice Callot voit le jour le 13 décembre 1873 à la Rochelle.

Décédé le 26 mai 1910 à Calais.

Il s’engage dans la marine en 1891.

Il se marie le 21 août 1902 à Paris à Marie Lemierre dont il aura deux fils en 1902 et 1903.

en 1910, il est nommé commandant du sous-marin « Pluviôse », il est alors Lieutenant de vaisseau.

Le 26 mai 1910, les sous-marins Pluviôse et Ventôse se livrent à des exercices de plongée au large de Calais. L’équipage est constitué de vingt-sept hommes dont trois officiers, à l’invitation du commandant Callot le capitaine de frégate Prat, commandant la base sous-marine de Calais a embarqué à bord du Pluviôse pour assister à un exercice de torpillage.

Alors que le sous-marin commence à faire surface, le paquebot Pas-de-Calais le percute à l’arrière et éventre les réservoirs de naphte, la coque est déchirée et l’eau s’engouffre, le sous-marin.se retourne. Le port de Calais est immédiatement alerté, le commandant du Pas-de-Calais fait mettre une embarcation à l’eau afin de passer une aussière sous le sous-marin, pour tenter de le maintenir à la surface mais le Pluviôse s’enfonce.

Rapidement, un scaphandrier descend, frappe sur la coque, mais ne reçoit aucune réponse. Il n’y a aucun survivant. Quelques jours après, à l’aide de moyens venus de Cherbourg on commence le renflouement du submersible, mais en huit jours les marins n’ont réussi à installer qu’une seule chaîne. le travail est confié au garde-côte cuirassé Bouvines qui parviendra finalement à mener à bout cette opération.

Le 5 juin, une nouvelle avarie se produit sur l’épave et le Pluviôse se pose à nouveau sur le fond.

C’est le 10 juin, soient 15 jours après le naufrage que l épave est finalement remorquée au port de Calais.

Le 19 juin, le médecin-major Savidan aidé de sous-mariniers équipés d’équipements spéciaux va extraire les cadavres du sous-marin, et les identifier.

Après expertise, il s’est avéré que l’équipage n’a pas survécu plus de dix minutes.

Des funérailles nationales sont organisées le 22 juin. des train spéciaux amènent à Calais Armand Fallières, Président de la République, Aristide Briand, Président du conseil le général Jean Brun, ministre de la Guerre, l’amiral Boué de Lapeyrère le ministre de la Marine, quatre-vingt députés et sénateurs, des consuls, ainsi que de nombreux officiers étrangers.

Les corps ont été chargés sur des affûts de canon avant d’être conduits à l’église Notre-Dame. Quatre mille soldats jalonnent le parcours.

Après une messe de requiem, les cercueils sont dirigés jusqu’à la chapelle ardente, près de l’épave du Pluviôse. Les corps sont ensuite transportés vers leurs lieux d’inhumations respectifs à travers le pays.

L’enseigne de vaisseau Callot est inhumé dans la chapelle Lemierre au cimetière du Père Lachaise.

Sources : APPL 2013 et divers.

La tragédie du Pluviôse