Navigation







Francs Maçons - Esotérisme - Rites maçonniques - Grands maîtres

GROUSSIER Arthur (1863-1957)

87eme division (Columbarium case 6380))
dimanche 18 août 2013.
 

Grand Maître du Grand Orient

Arthur Groussier voit le jour le 18 août 1863.

Décédé à Enghien-les-Bains le 6 février 1957.

Arthur GROUSSIER : ingénieur, syndicaliste, grande figure du socialisme, député de la Seine vingt-huit années durant, dirigeant du Grand Orient de France, père du Code du travail...

De 1890 à 1893, Arthur Groussier est secrétaire général de la Fédération nationale des ouvriers métallurgistes, qui deviendra par la suite la Confédération générale du travail (C.G.T.).

Du syndicalisme, il glisse vers le socialisme et se fait élire député de la Seine de 1893 à 1902 et de 1906 à 1924.

La grande réalisation d’Arthur Groussier est la mise en place du Code du Travail.

Ayant abandonné la vie politique, il devient en 1925 Grand Maître du Grand Orient de France.

Son œuvre comme maçon a été considérable. Un texte établi sous sa direction marque un début de retour du symbolisme dans le rituel de référence du Grand Orient sous le nom de rite français dit Groussier.

Son mandat est interrompu en 1940 par le Gouvernement de Vichy. Une fois le Grand Orient de France rétabli dans la légalité en 1944, il est rappelé à la Grande Maîtrise, malgré le blâme de nombre de ses Frères concernant la lettre qu’il envoya le 7 août 1941 au maréchal Pétain, lui annonçant la cessation des activités maçonniques.

Le plus grand des Temples du Grand Orient de France installés au siège de l’Obédience, rue Cadet, à Paris, porte son nom.

Sa dépouille a été crématisée et repose au columbarium case 6380.