Navigation







Critiques littéraire - Ecrivains - Poétes - Femmes de lettres

ROBERT Marthe (1914-1996)

29eme division
jeudi 8 août 2013.
 

Critique littéraire

Marthe Robert, voit le jour le 25 mars 1914 à Paris.

Décédée à Paris le 12 avril 1996.

Critique littéraire française.

Connue pour sa lecture psychanalytique de la littérature (Roman des origines et origines du roman, 1972) et ses traductions d’auteurs germanophones - notamment Goethe, les frères Grimm, Nietzsche, Freud, Robert Walser et Franz Kafka -, elle est considérée comme une des plus éminentes spécialistes de l’œuvre de Kafka.

Ayant décidé d’apprendre l’allemand parce que son père, combattant dans la Première Guerre mondiale, était devenu un militant de la paix, Marthe Robert intégra, après ses études à la Sorbonne, l’Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main où elle acheva ses études en germanistique.

Là, elle rencontre le peintre Jacques Germain, qui étudiait à l’école du Bauhaus et elle l’épousera. De retour à Montparnasse, elle est devenue l’amie d’Arthur Adamov, d’Antonin Artaud et de Roger Gilbert-Lecomte.

Elle a aussi créé la revue L’Heure nouvelle dans laquelle, elle publia ses « premières » traductions de Kafka. Elle contribua, ainsi que son mari, au mouvement qui visait à la libération du poète. En 1941, elle rencontre le psychanalyste Michel de M’Uzan, qui deviendra son second mari.

Comme traductrice « fidèle » de Kafka, elle a laissé les traductions du Journal, de la Correspondance 1902-1924, des Lettres à Félice, de Préparatifs de noces à la campagne, etc.

Elle est aussi une essayiste et une lectrice avisée.