Navigation







Editeurs - Littérateurs - Écrivains - Littérateurs - Poétes

CHEDID Andrée (1920-2011)

3eme division
mercredi 7 août 2013.
 

Femme de lettres et poétesse

Andrée Chedid, née Saab voit le jour le 20 mars 1920 au Caire (Égypte), fille de Alice Godel (née à Damas) et de Selim Saab (né à Baabda au Liban).

Décédée le 6 février 2011 à Paris.

Femme de lettres et poète française d’origine libanaise. Elle est la mère de Louis Chedid et la grand-mère de Matthieu Chedid.

Elle a fait ses études dans des écoles françaises, puis elle intègre l’Université américaine du Caire, où elle obtient un BA en journalisme en 1942.

En 1943, elle part vivre au Liban avec son mari. Elle publie son premier recueil de poésie, en anglais, On the Trails of My Fancy. En 1946, elle s’installe définitivement à Paris : son mari est professeur à l’Institut Pasteur. Tous les deux acquièrent la nationalité française. Elle opte alors définitivement pour la langue française, dans laquelle elle publiera le reste de son œuvre.

Son œuvre est un questionnement continuel sur la condition humaine et les liens entre l’Homme et le monde. Andrée Chedid, dans toute son œuvre, célèbre la vie tant aimée, tout en ayant une vive conscience de sa précarité. Elle encourage chaque homme à accepter l’altérité. Son style, très travaillé se caractérise par sa fluidité. Elle évoque l’Orient avec une grande sensualité pour mettre en avant ses parfums. Elle s’attache aussi à décrire la guerre au Liban.

Grand officier de la Légion d’honneur, promotion de Pâques (du 12 avril) 2009

Prix littéraires :

Prix Goncourt de la nouvelle 1979 ; Le Corps et le Temps

Prix Goncourt de la poésie 2002

Andrée Chedid fut atteinte de la maladie d’Alzheimer. Son fils, Louis (avec la chanson Maman, maman), puis son petit-fils Mathieu (dans Délivre), évoquèrent tous deux la maladie de l’auteure. Elle meurt le 6 février 2011 à 90 ans.

Ses obsèques ont lieu à Paris, à l’église Notre-Dame du Liban, avant son inhumation au cimetière du Montparnasse (3e division).

Sources : Wiki et divers (2013)