Navigation







Editeurs - Littérateurs - Écrivains - Littérateurs

FIGUIER Louis (1819-1894)

67eme division (1ere ligne, Z, 11)
lundi 5 août 2013.
 

Ecrivain et docteur en médecine

Guillaume Louis Figuier, voit le jour à Montpellier le 15 février 1819.

Décédé le 8 novembre 1894 à Paris, 9ème.

Ecrivain et vulgarisateur scientifique français.

Docteur en médecine en 1841, Figuier fut nommé, en 1846, professeur à l’école de pharmacie de Montpellier, puis à celle de Paris. C’est là qu’il entreprit une série d’expériences physiologiques en vue de démontrer, contrairement aux idées de Claude Bernard, que le foie a pour rôle, dans l’organisme, de condenser le sucre qui existe dans le sang. Cette lutte scientifique tourna à son désavantage, et Figuier abandonna pour toujours l’expérimentation.

Déjà connu des savants par de nombreux mémoires publiés de 1847 à 1854 dans les Annales des sciences, au Journal de pharmacie, Figuier s’est surtout rendu populaire par des écrits de science et d’histoire vulgarisées.

Figuier tenta aussi de créer un genre nouveau, le « théâtre scientifique », une série de pièces ayant pour héros les grands inventeurs ou les grands savants ; cette tentative eut peu de succès.

En 1855, Figuier remplaça Victor Meunier comme rédacteur du feuilleton scientifique de La Presse. Ses articles publiés chaque semaine depuis 1856 jusqu’à sa mort, ont été réunis dans un volume intitulé l’Année scientifique et industrielle ou Exposé annuel des travaux. C’est un inventaire exact des productions scientifiques de l’année. Il fut également rédacteur en chef de La Science illustrée, revue hebdomadaire de vulgarisation scientifique créée par Adolphe Bitard et à laquelle participèrent aussi Jules Verne, Louis-Henri Boussenard et Camille Flammarion.

Il était l’époux de Juliette Louise, née Bouscarreu (1828-1879)Femme de lettres et auteur dramatique.

Ils reposent tous deux dans la 67e division.

Sources : Wikipédia et divers