Navigation







Esotérisme - Philosophie - Spiritisme - Ecrivains - Littérateurs

KARDEC ALLAN Hippolyte Léon Denisart Rivail dit, (1804-1869)

44eme division (1ere ligne)
dimanche 25 décembre 2005.
 

Le livre des esprits

Hippolyte Léon Denisart-Rivail dit Allan Kardec ou Alan Kardec est né le 3 octobre 1804 à Lyon. C’est le père incontesté du mouvement spirite et le fondateur de la doctrine ou spiritisme en France.

Il en a défini les principes : « l’homme n’est pas seulement composé de matière, il a en lui un principe pensant relié au corps physique qu’il quitte, comme on quitte un vêtement usagé, lorsque son incarnation présente est achevée. Une fois désincarnés, les morts peuvent communiquer avec les vivants, soit directement, soit par l’intermédiaire de médiums de manière visible ou invisible ».

Kardec découvre les tables tournantes en 1855, tout d’abord septique, il observe assidûment les manifestations des « esprits » par la méthode expérimentale. Ses études donnent naissance au Livre des médiums (1856) puis au Livre des esprits (1864), suivis par l’Evangile selon le spiritisme (1864), Le ciel et l’enfer (1865) et La genèse (1867).

De nombreuses personnalités sont séduites par le spiritisme, tels Victor Hugo, Théophile Gautier, Victorien Sardou ou encore Conan Doyle, tous convaincus que le spiritisme peut apporter la preuve scientifique de la vie après la mort.

Mais d’autres, comme Georges Méliès, s’efforcèrent de démontrer que les apparitions ou contacts avec les «  esprits » peuvent aussi relever de la mise en scène.

Allan Kardec est décédé le 31 mars 1869 à Paris. Son œuvre est poursuivie tout d’abord par Léon Denis (1846-1926) et ensuite par Gabriel Delanne (1857-1926.

Sa sépulture est l’ une des plus visitées et la plus fleurie du cimetière du Père-Lachaise. Sur le fronton du tombeau on peut lire : "Naître, mourir, renaître encore, et progresser sans cesse, telle est la loi".