Navigation







Esotérisme - Philosophie - Spiritisme

BONNE MAMAN, Rufina Noeggerath dite (1821-1908)

94eme division (1ere ligne)
dimanche 25 décembre 2005.
 

La Survie

Rufina Noeggerath dite Bonne Maman est née en 1821. Selon Vincent de Langlade, elle serait d’origine finlandaise. Très connue des spirites du monde entier, elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont La Survie, sa réalité, sa manifestation, sa philosophie. Cet ouvrage est préfacé par Camille Flammarion. Elle tenait un salon où se réunissaient tous les talents, toutes les sommités des arts et des lettres adeptes ou proches du spiritisme.

Ce salon se réunissait tous les mercredis Elle aidait tous ceux qui souhaitaient approfondir leur passion pour les sciences psychiques.

Elle a inspiré des artistes et des écrivains. En 1905, elle est la doyenne des spirites de Paris. Elle est alors âgée de 84 ans et possède toute sa lucidité et sa force de travail.

Sa vigueur intellectuelle entière, représentait « l’âme du mouvement spirite de l’époque » (Les pionniers du Spiritisme en France-J. Malgras. Librairie des Sciences Psychologiques - Paris 1906). Ce sont ses qualités morales, sa bonté naturelle et son inépuisable charité qui lui ont donné le surnom de « Bonne Maman ». On lui doit cette réflexion : « Plus on apprend, plus on comprend combien on a à apprendre encore ».

Bonne Maman est décédée en 1908 à l’âge de 87 ans. Sa sépulture, simple dalle toujours abondamment fleurie aurait des vertus et des pouvoirs soulageant tous les maux et principalement les troubles de la vue.

Très visitée, sa tombe est un lieu de passage obligé pour les spirites du monde entier en visite à Paris.