Navigation







Sciences et Techniques - Chimie

DIZE Michel Jean Jérôme (1764-1852)

59eme division (4eme ligne, AJ, 13)
mardi 31 janvier 2012.
 

Chimiste et professeur

Michel Jean Jérôme Dizé voit le jour à Aire sur l’Adour (Landes) en 1764.

Jérôme Dizé se forma auprès de ses éminents compatriotes, Jean Darcet, professeur de chimie au Collège royal.

C’est dans ce laboratoire qu’il réalisa une découverte fondamentale permettant l’obtention industrielle du carbonate de soude à partie du sel marin, procédé auquel le seul nom de Leblanc, le chirurgien qui avait initié les recherches, est resté attaché.

Dizé embrassa alors la carrière des armes en se faisant admettre en 1792 comme élève en pharmacie à l’hôpital ambulant du Camp-sous-Paris.

Reçu maître en pharmacie à Paris en 1795, il devint le premier pharmacien en chef du Magasin Général des pharmacies créé par la Convention "pour assurer aux armées des médicaments de premier choix".

Par ses compétences et ses qualités d’administrateur, J. Dizé fera de cette pharmacie centrale un établissement de premier plan.

Il servira dans l’armée jusqu’en 1802, exerçant en outre des fonctions d’affineur national des Monnaies et de professeur d’histoire naturelle à l’école gratuite de pharmacie de Paris.

En dehors de la préparation du carbonate de soude et de travaux pour retrouver le procédé de Vilaris pour la conservation des viandes, les recherches très variées de J. Dizé ont concerné la séparation de l’or et de l’argent en alliage, la rectification de l’éther, l’acide citrique, les tannins, les encres indélébiles, les colorants.

Jérôme Dizé s’est éteint à Paris en 1852. Il repose dans la 59e division.

Sources : Bulletin de la Société de Pharmacie de Bordeaux (Pharmaciens aquitains célèbres, G. Devaux, 2004,143,87-96).