Navigation







Monuments remarquables - Personnalités - Histoire - Lieux de culte - Cimetières

Cimetière juif portugais de la Villette

44 rue de Flandres. XIXe arrondissement
dimanche 25 décembre 2011.
 

Le cimetière des juifs

Le cimetière des Juifs Portugais de Paris ou cimetière israélite de la Villette, est un ancien cimetière israélite, autrefois destiné à la communauté des Juifs Portugais, se trouvant 44 rue de Flandre, dans le 19e arrondissement de Paris.

Il fut créé à la fin du XVIIIe siècle sur un petit terrain de l’ancienne commune de la Villette, acquis pour 800 livres par Jacob Rodrigue Péreire, le premier instituteur des sourds-muets en France (il semblerait même qu’il y fut enterré en 17804, mais selon l’auteur antisémite Édouard Drumont, il en fut exhumé par sa famille en 1878).

On a procédé à des inhumations de Juifs à cet endroit avant l’achat de ce terrain par Péreire, mais c’était dans le jardin du bâtiment contigu, au numéro 46. Il s’agissait d’une auberge, L’Étoile, tenue par un dénommé Camot.

Elle est ensuite passée en 1773 aux mains d’un équarrisseur, Matard, qui mélangeait les corps des animaux à ceux des défunts. C’est ce qui a poussé Péreire à agir : il a signé le contrat d’acquisition du numéro 44 le 3 mars 17807.

La création du cimetière fut autorisée par ordonnance du lieutenant de police Lenoir en date du 7 mars 17808, et le premier enterrement eut lieu le 8 mars 17809, puis le cimetière ferma le 18 février 1810 quand une section israélite fut ouverte au Père-Lachaise.

Le terrain, qui mesure 35 mètres sur 10 mètres, d’une superficie de 424 mètres carrés selon le cadastre, compte 28 sépultures.

Quelque peu délaissé, il est inaccessible aux passants car situé dans une cour d’immeuble : pour le visiter, il faut une autorisation du Consistoire israélite de Paris, qui en est propriétaire.

Il est inscrit aux monuments historiques depuis l’arrêté du 3 janvier 19661 ; c’est le seul établissement religieux qui soit protégé dans cet arrondissement.

Le cimetière juif portugais