Navigation







Compositeurs - Musiciens - Chefs d’orchestre

LE ROUX Maurice (1923-1992)

35eme division
samedi 10 septembre 2011.
 

Compositeur français

Maurice Le Roux est un chef d’orchestre, compositeur, musicologue et producteur de télévision français né le 6 février 1923 à Paris, et décédé le 19 octobre 1992 à Avignon (France).

Il a été un acteur influent du monde musical de sa génération et a notamment milité pour la reconnaissance par le public de la musique contemporaine.

Maurice Le Roux est issu d’une famille de banquiers et d’hommes politiques. Son père, Alfred Le Roux, a été secrétaire général du Crédit Industriel national.

Son grand-père, Paul Le Roux, a été député puis sénateur de la Vendée. Son arrière grand-père, Alfred Le Roux, a été ministre de l’Agriculture et du Commerce sous Napoléon III.

Il effectue ses études musicales entre 1944 et 1952 au Conservatoire national supérieur de musique et de danse, où il est avec Pierre Boulez l’élève d’Olivier Messiaen et de René Leibowitz. Il travaille le piano avec Isidore Philipp et Yves Nat, la direction d’orchestre avec Louis Fourestier et l’analyse avec Olivier Messiaen. Puis, il se tourne vers René Leibowitz, qui l’initie au dodécaphonisme, et reçoit les conseils du chef d’orchestre Dimitri Mitropoulos.

Il commence une double carrière de compositeur et de chef d’orchestre à la fin des années 1940. À partir de 1951, il travaille avec Pierre Schaeffer au studio avec de musique concrète de la R.T.F. Il obtient un premier prix de direction d’orchestre avec Louis Fourestier en 1952. Directeur de l’Orchestre national de l’ORTF de 1960 à 1967, il devient ensuite conseiller artistique de l’Opéra de Paris (1969-1973), puis inspecteur général à la direction de la musique du ministère de la Culture (1973-1988).

Chef d’orchestre innovant, il dirige la première exécution intégrale en France de l’Orfeo (1955) et révèle également les Vêpres de la Sainte Vierge de Monteverdi (1959). Il dirige à l’Opéra de Paris Don Giovanni de Mozart, dont il rénove l’exécution à partir d’une lecture scrupuleuse de la partition originale. Il est le premier en France à diriger la version originale de Boris Godounov de Moussorgski, ouvrage qui le fascine et pour lequel il militera toute sa vie. Il fait connaître les œuvres des compositeurs de l’école de Vienne (Webern, Schönberg), dont il analyse les œuvres en public, et celles de ses contemporains : Varèse, Xenakis, Stockhausen, Betsy Jolas, Vinko Globokar, etc. Il dirige la première exécution en France (1953) du Réveil des oiseaux et le premier enregistrement de la Turangalîla-Symphonie d’Olivier Messiaen.

Il fut aussi producteur d’une série d’émissions de télévision, Arcana (1968-1981), administrateur de la Société de Télévision TF1 (1975-1978) et de Radio-France (1987-1990), et conseiller musical de FR3 (1978-1981).

Il présida la Fédération nationale de musique électroacoustique et fut aussi vice-président de la fondation Sacem.

On lui doit notamment des musiques de scène et de films, ce qui lui valut d’être membre du jury du Festival de Cannes en 1960. Il a composé également, en 1944, la marche de la 2e division blindée.

Compositions :

Sonate pour piano, 1946. Trois Psaumes de Patrice de La Tour du Pin, 1948. Cahier d’inventions pour piano, 1948. Au Pays de la Magie, six poèmes d’Henri Michaux, pour soprano et piano (dépôt SACEM 1953). Inventions à deux voix Le Cercle des métamorphoses, Paris, Choudens, 1954. Un Koan, 1967.

Maurice Le Roux était Officier de la Légion d’honneur,Officier de l’ordre national du Mérite et Chevalier des Arts et des Lettres.

On ignore bien souvent que Maurice Le Roux est aussi le compositeur de la musique du CD du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry dit par Gérard Philippe.

Sources : Wikipédia et divers