Navigation







LUTTEROTH Ascan Henri (1802-1889)

16eme division (1ere ligne, chemin De Lesseps)
vendredi 26 août 2011.
 

Journaliste et évangéliste

Ascan Henri Théodore Lutteroth, voit le jour à Leipzig (Saxe) le 29 janvier 1802 et mort à Paris le 11 février 1889.

Journaliste et évangéliste français d’origine allemande.

Issu d’une famille protestante fortunée, il s’établit en France et se consacre à l’évangélisme. Il participe à la fondation de plusieurs sociétés, entre autres la Société évangélique de France, la Société des traités religieux et la Société de l’histoire du protestantisme français.

Il fonde aussi plusieurs journaux, dont l’Almanach des bons conseils, en 1826, et Le Semeur, journal hebdomadaire de politique, de philosophie et de littérature, en 1833.

Il publie en 1834 un recueil de cantiques huguenots, intitulé Chants chrétiens, qui connaît de nombreuses éditions et qui est largement diffusé. À partir des années 1850, il s’adonne plus particulièrement à des travaux d’exégèse et de recherche historique.

Beau-père de William Henry Waddington, sénateur de l’Aisne,ancien ministre du Conseil, il habita longtemps son château de Bourneville, près La Ferté-Milon.

Publications :

Notice sur Jean-Frédéric Oberlin, mort le 1er juin 1826, 1826

Chants chrétiens, 1834

Lettre d’un laïque à un pasteur sur le projet d’ordonnance portant règlement d’administration pour les églises réformées, 1840

O-Taïti, histoire et enquête, 1843

La Russie et les jésuites, de 1772 à 1820, 1845

Le Jour de la préparation, lettre sur la chronologie pascale, 1855

De la Réformation en France, pendant sa première période, 1859

Essai d’interprétation de quelques parties de l’Évangile selon saint Mathieu, 4 vol., 1865-1876

Le Recensement de Quirinius en Judée, 1865

Sources : Jean-Marie Mayeur et Yves-Marie Hilaire (dir.), Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine : André Encrevé (dir.), vol. 5, Les Protestants, Beauchesne, Paris, 1993, p. 304-306