Navigation







Acteurs - Comédiens - Comédie française - Arts de la scène et de l’écran

Alain Genesty, la mémoire du théâtre et des comédiens...

Revue de Presse - Le Parisien (03 mars 2011)
mercredi 27 juillet 2011.
 

Historien-conférencier du théâtre et des cimetières

Mémoire vivante d’Asnières

Voici la mémoire vivante d’Asnières. Avec son écharpe rouge et son classeur sous le bras, Alain Genesty a toujours une anecdote à raconter. A l’écouter, chacune des rues de la ville recèle des trésors historiques insoupçonnés. Alors, pour partager ses connaissances, cet habitant et passionné d’Asnières a accepté d’accompagner les promeneurs lors de visites guidées cet été.

Son dada ? L’art et les artistes qui ont habité Asnières. Pour comprendre leur vie, Alain Genesty parcourt l’ancien cimetière, qu’il connaît par cœur, et s’enfonce dans le dédale des rues de la ville. « Ici, sur la grande rue, l’ancien directeur des Folies-Bergère, Paul Derval, tenait un théâtre. Il s’appelait l’Eden Théâtre avant qu’il ne se transforme en music-hall, puis en cinéma et finalement, aujourd’hui, ne devienne une station-service. »

Dans son classeur, Alain Genesty montre des photographies d’époque du théâtre. Les lieux ont bien changé. Une passion communicative Puis il tourne la page et commence à raconter l’histoire d’une autre star d’Asnières, Mlle de Champmeslé, la maîtresse de Racine, qui lui inspira le rôle de Phèdre. « C’était une très grande tragédienne de son époque, reprend l’ancien comédien et costumier de la Comédie-Française. Elle avait sa maison de campagne à Asnières. Racine lui a écrit tant de pièces ! »

Un peu plus loin, c’est la vie de Mlle Thérésa qui est contée. « Née en 1830, elle fut l’une des premières idoles de la chanson française le Second Empire. Elle était reçue partout ! » Dans le tourbillon des histoires, des tranches de vie croquées au fil des rues, Alain Genesty communique sa passion. Il évoque les heures passées dans les bibliothèques ou les mairies pour dénicher une anecdote, trouver un papier officiel, photocopier une photo. Il raconte ses dernières recherches sur cet artiste d’un autre siècle. Pour lui, Asnières abrite un joyau artistique à ne pas oublier. Dans le cimetière ancien, des dizaines de célébrités ont trouvé un repos éternel, à l’image de Serge Sauvion, la voix de l’inspecteur Columbo à la télévision.

Certaines stars de leur temps ont pourtant été oubliées et emportées dans des fosses communes. « Je milite pour que les tombes de personnes célèbres ne soient pas enlevées, poursuit Alain Genesty. C’est pour cela que je me bats. »

Alain Genesty anime des visites guidées de l’APPL sur les cimetières du Père-Lachaise, de Montmartre et de Passy (Calendrier disponible au 06 20 46 23 87)

Le Parisien