Navigation







Peintres - Graveurs - Dessinateurs - Décorateurs

SCHIMD Erich (1908-1984)

32eme division
vendredi 24 juin 2011.
 

Artiste peintre

Erich Schimd voit le jour à Vienne, (Autriche) le 14 octobre 1908.

Décédé à Paris en 1984.

Après des études artistiques, Erich SCHMID participe à la vie culturelle brillante de cette intelligentsia, appartenant à la Mitteleuropa, qui se retrouve dans les célèbres cafés intellectuels et littéraires du centre de Vienne, sur la côte Dalmate ou à Venise.

La médecine, la psychiatrie, la psychanalyse sont aussi au coeur de ses réflexions et c’est à cette époque qu’il entreprend une analyse avec Willhem Reich.

La montée du nazisme va bientôt briser cette existence heureuse et un peu insouciante. L’Anschluss en 1938 le chasse d’Autriche comme bon nombre de ses concitoyens d’origine juive. L’invasion allemande le pousse à Anvers, puis à Bruxelles, enfin à Paris où il vivra jusqu’à sa mort en 1984.

L’arrivée brutale des Allemands à Paris ne lui permettra pas d’aller plus loin,

E. Schmid est interné au camp de Gurs d’où il s’évade pour prendre le maquis. Intégré dans les FFI, il participe à la libération de Lyon et se retrouve à la fin de la guerre dans l’Est de la France, dans la légion étrangère.

En 1948, voilà Erich Schmid de retour à Paris, jeune homme plein de rêves et d’ambition. Il revient rapidement à l’essentiel : pour survivre la peinture. Un besoin primordial, absolu de donner une forme concrète aux images de sa mémoire.

Il commence à se manifester dans les milieux artistiques parisiens à partir de 1960. Grâce aux peintres Garbell et Cottavoz, Jacques Zeitoun, directeur artistique de la galerie "Art vivant", puis de la galerie "Kriegel", s’occupera de son oeuvre pratiquement jusqu’à sa mort.

Quelle vie et quelle oeuvre ! jusqu’à sa mort à l’âge de 76 ans - la peinture sera au centre de sa vie.

Erich Schmid repose dans la 32e division.