Navigation







Compositeurs - Musiciens - Chanteurs

LEMARQUE Francis (1917-2002)

44eme division (1ere ligne)
jeudi 8 décembre 2005.
 

Marjolaine

Francis Lemarque, de son vrai nom Nathan Korb est né à Paris en 1917. Fils d’immigrés juifs lituaniens, il a grandi dans le quartier de la Bastille, quartier populaire s’il en est, avec ses bals musettes, ses « apaches » comme on appelait alors les jeunes révoltés de l’époque. Le Paris d’alors est celui du peuple, grouillant de vie, il marquera de son empreinte le jeune homme au plus profond de son être et de sa sensibilité. C’est lui qu’il chantera durant toute sa carrière d’auteur compositeur.

Durant sa jeunesse, il mène une vie de bohême, chantant dans les rues pour gagner quelques sous. Il travaille très tôt. Il passe son certificat d’études avec succès, il est alors tour à tour : vendeur, imprimeur, ouvrier métallurgiste, décapeur de métaux, dessinateur, garçon de courses. C’est à cette époque qu’il devient membre des théâtres Ouvriers de France. Il joue pour les ouvriers en grève lors du front populaire. Il chante aussi en duo avec son frère Maurice. Il rencontre Jacques Prévert, l’un des poètes, piliers activistes d’un groupe militant.

Toute sa vie, il tentera d’illustrer à la manière d’un Doisneau les angoisses, les peines et les joies du petit peuple des rues. Il est marqué par la guerre, vivra douloureusement cette période, il s’engagera dans la résistance. Il perdra sa mère dans l’horreur de la déportation. Par l’entremise de Jacques Prévert, il rencontre Ivo Livi, fils d’immigrés comme lui et qui deviendra Yves Montand. Il portera haut et fort ses ritournelles et ses textes simples et évocateurs de la vie des villes et des campagnes. Dans cet esprit on peut citer : Je suis venu à pied, Ma douce vallée, Mathilda, Bal, petit bal, Le tueur affamé etc... Francis Lemarque est l’auteur de plus de mille chansons, il est interprété par les plus grands : Patachou, Henri Salvador, Juliette Gréco, Marcel Amont. On a tous en mémoire : Marjolaine, comme de bien entendu, Dans la vie faut pas s’en faire interprété par lui-même ou Maurice Chevalier, ou bien encore Michel Simon.

Il compose aussi des musiques de films pour Playtime de Jacques Tati, Le cave se rebiffe et Maigret voit rouge. C’est grâce à lui que de jeunes artistes vont êtres connus du public, Alain Barrière, Serge Lama édités sur son propre label créé en 1960. Toute sa vie, Francis Lemarque est le chantre de l’anti militarisme et de l’engagement en faveur des causes populaires. Son dernier album Les rues de mon quartier est publié en 1998. Francis Lemarque s’est éteint en avril 2002. Il repose non loin de Yves Montand comme il l’a souhaité.

Marjolaine - F. Lemarque