Navigation







Restauration - Monarchie de juillet - Second Empire - Commune de Paris

LECOMTE Claude (1817-1871)

4eme division (1ere ligne)
lundi 24 janvier 2011.
 

Général de brigade

Claude Lecomte est un militaire français, né à Thionville le 8 septembre 1817 et mort fusillé par ses soldats à Paris le 18 mars 1871. C’est l’un des premiers morts de la Commune de Paris.

Il est né le 8 septembre 1817 à Thionville dans la Moselle.

Comme général de brigade il prend part au siège de Paris pendant la guerre franco-allemande de 1870. Après la capitulation de la capitale, il est nommé commandant du 2e secteur.

Le 18 mars 1871, le gouvernement Thiers le charge de récupérer les canons de Montmartre qui sont aux mains de la Garde nationale.

C’est un échec, ses soldats fraternisent avec les habitants, le font prisonnier et le fusillent en fin d’après midi rue des Rosiers (cette voie a été supprimée en 1885 et remplacée par la rue du Chevalier-de-La-Barre).

Selon Histoire de la Commune de 1871 (1876) de Lissagaray, lorsque le général Lecomte fut fait prisonnier par sa troupe, le Comité de vigilance de Montmartre, en particulier Ferré, Jaclard et Bergeret, émit un ordre au commandant de la Garde nationale chargé de la garde du général à Château-Rouge afin d’assurer sa protection en vue de son jugement.

L’ordre arriva juste après que Lecomte soit changé d’endroit. Le général fut ainsi fusillé par ses soldats, malgré les efforts, sur place, du maire du XVIIIe arrondissement, Clemenceau lui-même.

Il fut inhumé, aprés l’écrasement de la Commune, sous un monument élevé par souscription nationale. Il repose en compagnie du général Clement-Thomas exécuté le même jour que lui au même endroit.

le monument est du à l’architecte Georges Ernest Coquart (1831-1902) et la sculpture est de Louis-Léon Cugnot (1835-1894).

Sources : Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Flammarion, collection Champs, 1878.