Navigation







Monuments remarquables - Restauration d’édifices

Le cimetière de CHARONNE

Ancien cimetière parroissial
lundi 2 janvier 2006.
 

Le cimetière de Charonne

Selon la légende, Saint Germain, évêque d’Auxerre, rencontre une jeune fille de Nanterre, la future Sainte Geneviève, sur les coteaux de Charonne.

Ceci se passe en vers 430. En souvenir de cet instant, les habitants du lieu édifient un oratoire.

Sur l’emplacement de cet édifice se trouve l’actuelle église Saint Germain de Charonne qui regroupe quelques vestiges du XIIeme siècle (les piliers de la tour) le reste de l’ensemble datant lui des XVe et XVIIe siècles.

Elle est l’église paroissiale de l’ancien village de Charonne jusqu’au rattachement de la commune à Paris en 1860.

Elle en constitue alors le cœur avec la rue Saint Blaise. Ce quartier a subit d’énormes bouleversements dans les années 70-80, mais l’église et son petit cimetière forment un îlot suranné et charmant.

Les dernières scènes du film culte « Les Tontons Flingueurs » y furent tournées. Le petit cimetière attenant renferme les dépouilles de :

BEGUE Magloire, soit disant secrétaire de Robespierre

BLANCHARD Pierre, Comédien. (La symphonie pastorale)

MALRAUX, l’épouse et les deux fils d’André

BRASILLACH Robert, journaliste, fusillé à la libération.

BAUER Henri, écrivain

Autres photos...

Plan du cimetière (1994)

Suite à érosion du site, le cimetière est fermé jusqu’à nouvel ordre...