Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet - Second Empire

DUPOTET Jean Henri Joseph (1777-1852)

39eme division (9e ligne, M, 31)
mardi 4 janvier 2011.
 

Vice-amiral, héros de Trafalgar

Henri Joseph Jean Dupotet voit le jour à Chaugey, le 17 Décembre 1777, décédé le 9 Janvier 1852 à Paris.

Il rejoint la marine comme matelot à 16 ans. De mai 1795, il sert à bord de l’Alceste, armée de 32 armes à feu.

Dupotet s’est distingué le 7 août 1795, lorsque l’escadre de l’Alceste a attaqué et capturé le 74 canons HMS Berwick .

Il a été promu enseigne de vaisseau de 3ème classe et transféré sur l’Unité .

Le 20 avril 1796, l’ Unité a été capturée à Annaba par HMS Inconstant, et Dupotet fut fait prisonnier.

Il rentre en France, il a été promu enseigne de vaisseau le 3 Mars 1798.

Il a pris part à la Croisière de Bruix, et a servi sur l’ Argonaute pour une campagne aux Iles Sous le Vent .

À son retour, il a été promu au grade de lieutenant, et a servi comme commandant en second à bord du Redoutable, en prenant part à la bataille de Trafalgar.

Paru après la bataille, il a été promu capitaine de frégate, et a servi comme aide-de-camp à Denis Decrès.

En 1807, il commande le Charlemagne et Flushing port.

En 1809, il prend le commandement de la cannonière Niémen , à destination de Bordeaux, pour courir sus dans l’escadre britannique qui bloquait Brest.

Dans la suite de l’action du 6 avril 1809, le Niémen a été capturé et Dupotet fait prisonnier à nouveau.

Dupotet est resté prisonnier pendant 5 ans avant de retourner en France à la restauration des Bourbons .

En Juillet 1815, il reçut le commandement de la Flore .

Il a ensuite commandé la Gloire et la Jeanne d’Arc, navire amiral de l’escadre des Caraïbes.

A partir de 1830 et 1834, il est promu contre-amiral,et désigné gouverneur de la Martinique.

En 1839, il commandait le blocus de Buenos Aires, et a négocié avec Juan Manuel de Rosas de la rédition.

Il est mentionné dans la correspondance de Charles Darwin

Dupotet a été promu vice-amiral en 1841, et a servi comme inspecteur général des ports de l’Atlantique en 1844.

Il prend sa retraite l’année suivante.

Il repose dans la 39e division. Il repose avec son épouse née Camille Pichon,à Quimper le 2 décembre 1802, décédée à Paris le 24 décembre 1889.

Le fronton de la stèle porte l’inscription :

Alceste - Redoutable - Niemen

Un illustre Châtillonnais, Jean Dupotet

Sources : Encyclopédie Brittanica - DUPOTET Jean, vice Amiral