Navigation







Musicienne - Pédagogue - Ecole de musique

ALECIAN Aïda (1919-1990) (10)

10eme division
mardi 23 novembre 2010.
 

Musicienne et pédagogue

Née à Istanbul en 1919, Aïda ALECIAN est issue d’une famille musicienne depuis plusieurs générations.

Dans son enfance, elle assiste à la création de la vie musicale classique et symphonique par son père : Vahram Mühendissyian, violoniste et chef d’orchestre.

Celui-ci fonde ce qui deviendra l’Orchestre National Turc sous la présidence de Kemal Ata Türk.

C’est en vivant la formation des futurs musiciens de cet ensemble qu’Aïda découvre la pédagogie, et celle du groupe en particulier. En effet, c’est la méthode choisie par son père pour former "rapidement" (quelques années tout de même !) des dizaines d’instrumentistes aptes à honorer les plus grands compositeurs du répertoire classique occidental.

Certains d’entre eux ont poursuivi son enseignement dans les plus prestigieuses école du monde dont la fameuse Juilliard School le Conservatoire Royal de Bruxelles

Arrivée en France en 1946, Aida Alécian intègre immédiatement l’Ecole Normale de Musique et devient l’élève d’Alfred Cortot.

Au début des années 60, Aïda Alécian est sollicitée pour enseigner dans les tout nouveaux conservatoires municipaux de la région parisienne. Elle y découvre un système inadapté à l’épanouissement de l’enfant : leur accueil à partir de 7 ou 8 ans seulement, le système injuste de la sanction de l’examen, la durée limitée des cours (au mieux 20 mn par débutant), l’esprit de compétition (tant entre élèves que professeurs !), l’apprentissage de la théorie sans pratique, le système de sélection élitiste (souvent, de surcroît, plus pour le profit de l’établissement que pour celui de l’élève)...

Tout cela fait que quelques années plus tard, en 1968, Aïda Alécian fonde sa propre école, sur la base de la pédagogie de groupe : Le Jardin de Musique.

Jardin car immédiatement Aïda Alécian veut imposer le rôle de la Musique dans l’épanouissement de l’enfant vers sa maturité.

Ce sont les enfants de 5 ans qui ont les premiers bénéficié de cette pédagogie vivante.

Des 5 premiers élèves inscrits en septembre 1968, nous sommes passés aujourd’hui à plus de 250 ! Beaucoup sont les enfants de nos premiers "enfants".

Le Jardin de Musique est déclaré association culturelle à but non lucratif (régie par la loi de 1901) à la préfecture de Nanterre en février 1970.

Eugénie Alécian, fille d’Aïda, a pris la direction de l’Association en 1979. Il a été agréé d’Education Populaire par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, l’association est soutenue par la Ville de Courbevoie et par le Conseil Général des Hauts de Seine (92) et ses actions ont souvent bénéficié du concours de mécènes privés et publics.

Aïda Alécian, pendant plusieurs années, joue en soliste et en musique de chambre souvent avec son époux, le violoncelliste de carrière : Noé ALECIAN.

Elle est décédée en 1990 et repose dans la 10e division. Son époux, Noé Alécian (1917-1974)violoncelliste, repose dans la même sépulture.