Navigation







Sciences et Techniques - Géologie

PREVOST Louis Constant (1787-1856)

11eme division (1ere ligne, X, 19)
lundi 22 novembre 2010.
 

Géologue et professeur

Louis Constant Prévost est un géologue français né à Paris le 4 juin 1787 et mort à Paris le 14 août 1856.

Constant Prévost est né à Paris, précisément le quatre juin 1787. trimestrielles.

Elève de la pension Lepître ( !), le jeune Constant suivit successivement, avec ses condisciples, les cours de l’école centrale du Panthéon, où enseignait Cuvier, puis, après 1802, ceux de l’école centrale des Quatre Nations, où il eut Alexandre Brongniart pour maître. Bien qu’il dût s’éloigner de celui-ci plus tard, par suite des conceptions qu’il adopta, il garda pour Brongniart une grande affection. "Pendant plus de vingt années consacrées à l’étude de toutes les branches de l’Histoire naturelle, le plus grand plaisir que je pouvais trouver était de passer une grande partie des jours de loisir dans la collection de mon ancien maître et dans son intimité", dit-il dans des notes.

A partir de 1807, il l’accompagne dans ses voyages, en Normandie et Bretagne, puis dans les Pyrénées. En 1812, il visite avec lui Freyberg où vit Gottlob Werner. Bachelier en 1811, il étudie la médecine et suit les cours du Collège de France, chez Cuvier où il rencontre Ducrotay de Blainville, son aîné de dix ans, qui restera son ami.

C’est pour fonder une filature qu’il part pour la région de Vienne en décembre 1815. Il en rapportera un Essai sur la constitution physique du bassin à l’ouverture duquel est située la ville de Vienne, publié en 1820.

En 1821, il enseigne la géologie à l’Athénée ; en 1829, la minéralogie et la géologie à l’Ecole des Arts et Manufactures. Et en 1831, après la fondation de la Société géologique, dont la première réunion se tient le 17 mars 1830, il est nommé dans la chaire de géologie, créée en Sorbonne, à côté de celle de minéralogie qui, depuis 1809, groupait tout l’enseignement des sciences de la terre, à la Faculté de Paris.

Président de la Société géologique en 1834, 1839 et 1851, il entre à l’Académie des sciences en 1848, après cinq échecs (notamment contre Elie de Beaumont et Dufrénoy), et meurt le 16 août 1856.

Il nous a laissé :

Documents pour l’histoire des terrains tertiaires (1827)

Traité de géographie physique (avec E. Bassano, 1836)

De la Chronologie des terrains et du synchronisme des formations (1845)

Sources : Biographie de Louis-Constant Prévost