Navigation







Inssurrection polonaise de 1830 - Gouvernement National

NIEMOJOWSKI Bonawentura (1785-1835)

27eme division (prés du monument Foy)
mercredi 17 novembre 2010.
 

Président du gouvernement national polonais

Bonawentura Niemojowski (prononciation polonaise : bɔnavɛntura ɲɛmɔjɔfsk), voit le jour 4 Septembre 1787 et décédé le 15 Juin 1835.

Avocat, écrivain et homme politique polonais. Il a été l’un des leaders du gouvernement national polonais au cours de l’Insurrection de Novembre 1831 .

Bonawentura Niemojowski est né en Słupia près Kepno dans une noble ( szlachta ) famille ( Wierusz armoiries ).

Il étudie d’abord dans le piariste collège de Varsovie , puis à l’étranger à Paris.

Après son retour en Pologne, il est devenu élu de la voïvodie de Kalisz à la Sejm (parlement)du Congrès de la Pologne.

Il a été membre de l’opposition libérale Kalisz (Kaliszanie) au parlement depuis 1820, le groupe a été formé après de la voïvodie, à laquelle lui et son frère, Wincenty Niemojowski,membres importants du groupe, ont été obligé de partir.

En 1821, il convole en justes noces avec Lubowidzka Bonawentura Wiktoria, avec qui il a eu deux enfants.

Dans le Sejm, Bonawentura devint bientôt une opposition importante pour les responsables russes. L’une des exigences de la faction Kalisz en 1820, concernant l’indépendance de la magistrature, a conduit le tsar Alexandre Ier de Russie (qui était aussi roi de Pologne du Congrès, de l’ Empire russe (Etat fantoche ) de suspendre le parlement polonais pour une période de cinq ans ; Niemojowski a été rejeté par le parlement avant cette date et sous réserve de la maison d’arrêt de plus d’un an.

Après que le Parlement ai été rétabli, il était un opposant au mouvement visant à rendre les débats secret du parlement, et a critiqué le tsar et des responsables russes de rupture de la Constitution de la Pologne du Congrès .

En 1830, le tsar a ordonné au Sénat de la Pologne d’annuler les mandats de Niemojowski et de son frère sur un détail technique en vue de leur interdire d’assister à des sessions parlementaires.

Bien que plutôt que de tout moyen de changements révolutionnaires, le Kaliszanie finalement soutenu l’ Insurrection de Novembre et a rejoint les rangs de du Gouvernement national en 1830.

Au cours de la période de la lutte contre la Russie, l’Kaliszanie a pratiquement dominé le gouvernement, le contrôle des ministères de l’Intérieur, du Trésor et de la guerre. Avec l’Insurrection de Novembre 1830 Bonawentura rejoint le gouvernement révolutionnaire, en prenant, entre autres, les postes de ministre de la la justice et le ministre des affaires intérieures.

Le 8 Septembre 1831, il remplace le général Jan Krukowiecki en tant que chef du gouvernement national polonais .

Lorsque Krukowiecki voulu négocier avec les Russes, Niemojowski a représenté le bras radical des insurgés, opposés aux négociations et en faveur de la poursuite du soulèvement.

Il a appuyé la défense de Varsovie. Après la chute de Varsovie, il s’installe à Modlin. Il a démissionné de son poste le 23 Septembre, une fois que la majorité du gouvernement ait décidée de soutenir la capitulation , et fut remplacé par le général Maciej Rybinski .

Finalement, avec l’effondrement de l’insurrection, il a échappé à la proscription et s’est réfugié en France, il rejoint la Grande Emigration , il vivait à Paris et Bruxelles et a été un militant du Tymczasowy Emigracji Komitet (Comité temporaire de l’ Emigration).

Niemojowski a publié plusieurs ouvrages politiques :

Głosy posła kaliskiego na sejmie Królestwa Polskiego 1818 Glosy posła kaliskiego na sejmie Królestwa Polskiego 1818. L’autokrate et la constitution du rayaume de Pologne (Brussels 1833) L’autokrate et la constitution du rayaume de Pologne (Bruxelles 1833). O ostatnich wypadkach rewolucji polskiej (Paris 1833) ostatnich rewolucji wypadkach O Polskiej (Paris 1833). Kilka słów do współrodaków z powodu fałszów przez JB Ostrowskiego w piśmie „Nowa Polska” (Paris 1834) lente kilka ne współrodaków z powodu przez fałszów JB piśmie Ostrowskiego w "Nowa Polska" (Paris 1834).

Il repose dans la 27e division, non loin du général Foy.