Navigation







Acteurs - Chanteurs - Comédiens - Arts de la scène et de l’écran

PREJEAN Albert (1894-1979)

dimanche 24 octobre 2010.
 

Acteur français

Albert Préjean est un acteur français né à Paris, le 27 octobre 1894 et décédé à Paris, le 1er novembre 1979.

Après avoir été, durant la Première Guerre mondiale, membre de l’escadrille des Cigognes aux côtés de Guynemer, et décoré de la Croix de Guerre et de la Légion d’honneur, Albert Préjean tourne ses cinq premiers films avec Henri Diamant-Berger, entre 1921 et 1923.

Il incarne vite le jeune premier issu du peuple, généreux, fort et sans complication. Il contraste ainsi avec Jean Murat ou Pierre Richard-Willm, qui représentent plutôt des jeunes gens aisés.

Au temps du muet, Albert Préjean participe à un grand nombre de films restés classiques. En 1928, il tient le premier rôle de l’impressionnant Verdun, vision d’histoire de Léon Poirier et des Nouveaux Messieurs de Jacques Feyder.

Grâce à son naturel qui doit beaucoup à son absence de formation théâtrale, il réussit très bien à s’adapter au parlant. C’est même à ses qualités de chanteur qu’il doit de prendre date dans cette ère avec deux grands films tournés en 1930, Sous les toits de Paris de René Clair et L’Opéra de quat’sous de Georg-Wilhelm Pabst.

C’est tout naturellement qu’il tourne en 1930 Sous les toits de Paris sous la direction de René Clair, où il chante aussi la chanson titre.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il continue à tourner et incarne le commissaire Maigret.

En 1942, il participe à un voyage promotionnel à Berlin des vedettes françaises, organisé par la Propagandastaffel. Lors de l’Épuration, il est incarcéré pendant quelques semaines. S’il continue à tourner ensuite, sa carrière ne retrouvera jamais son lustre d’avant-guerre.

Il est "Monsieur Loyal" en 1957, dans le premier cirque Jean Richard[3].

Il confie ses souvenirs à son fils Patrick Préjean, dans un livre paru en 1979.

Sources : Wikipédia - Cahiers du Cinéma et divers.