Navigation







Empire - Restauration - Monarchie de juillet - Second Empire - IIIe République

LE BARBIER DE TINAN, Charles Marie Adelbert, vice amiral baron (1803-1876)

39eme division (4eme ligne, P, 27)
vendredi 23 juillet 2010.
 

Vice amiral français

Marie Charles Adelbert Le Barbier de Tinan (ou Lebarbier de Tinan, usuellement appelé Adelbert de Tinan), voit le jour à Paris le 30 avril 1803, mort à Paris le 18 décembre 1876.

Vice-amiral français qui joua un rôle important pendant la guerre de Crimée, puis commanda en chef l’escadre de la Méditerranée et fit conclure un armistice entre Garibaldi et le roi François II des Deux-Siciles.

Adelbert Le Barbier de Tinan est le fils de Jean-Marie Le Barbier de Tinan, commissaire des guerres, intendant militaire, et de Marguerite de Ris ; il est petit-fils de Théodose Le Barbier de Tinan.

Il fait ses études à partir de 9 ans Lycée impérial, puis avec pour précepteur le curé de Montesson, ancien polytechnicien[1].

Adelbert entre dans la marine en 1818. Il devient aspirant et navigue successivement dans l’océan Indien, dans les mers de Chine, sur les côtes du Portugal, puis aux Antilles.

Enseigne de vaisseau, il participe à l’expédition sur les côtes espagnoles en 1823. Lieutenant de vaisseau en 1829, il devient en 1843 capitaine de vaisseau, membre du conseil de l’amirauté.

Contre-amiral en 1851, Adelbert Le Barbier de Tinan reçoit en 1853 le commandement en chef de la division navale du Levant, au début de la guerre de Crimée[4] où il joue un rôle important, en permettant le débarquement des troupes à Gallipoli, et en bloquant les ports de la Grèce.

Adelbert de Tinan est vice-amiral en 1855. Il commande l’escadre d’évolution de la Méditerranée. En 1860 en Italie, après le débarquement de Garibaldi en Sicile, il fait accepter par le roi François II des Deux-Siciles l’armistice proposé par la France. Il conduit ensuite la flotte sur les côtes de Syrie, puis revient siéger au conseil de l’amirauté.

Il meurt en 1876.

Il avait épousé en 1834 Amélie Exelmans, fille du maréchal Exelmans, ils eurent deux enfants :

Georgina Le Barbier de Tinan (1835-1862), qui épousa Camille Clerc, ingénieur des Ponts et chaussées.

Berthe Le Barbier de Tinan (1840-1903), qui épousa Georges Pochet, négociant.

Décorations :

Grand-Croix de la Légion d’honneur (1865).

Médaille militaire (1866).

Chevalier de l’ordre royal de Charles III d’Espagne (1844).

Ordre du Medjidié (1838).

Reposent également dans la même sépulture :

Marie Jean Baptiste Le Barbier de Tinan (1762-1831) Intendant militaire et Pierre Théodose Le Barbier de Tinan (1797-1864) Général de brigade.

Sources : Étienne Taillemite, Dictionnaire des marins français, Paris, 2002.

Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, tome 10.

Paul-Albert, Papiers et souvenirs de la famille Le Barbier de Tinan, Tours, Paul Salmon, sd [1909].