Navigation







Peintres - Dessinateurs - Graveurs - Conservateurs

CONSTANTIN Guillaume Jean (1755-1816)

20eme division (7eme ligne, T, 20)
mercredi 24 mars 2010.
 

Peintre et conservateur

Guillaume Jean Constantin voit le jour à Paris le 25 décembre 1755.

Artiste peintre, grand ami d’Isabey, il repose non loin de ses amis dans la partie gauche de la sépulture de la famille Isabey.

Dans la vie de l’artiste, l’impératrice Joséphine (1763-1814) joua un rôle non négligeable dans la peinture de son temps.

Elle fut la première souveraine française à se constituer une collection et à la faire connaître.

Ce brillant exemple fut suivi plus tard par la duchesse de Berry.

De nombreux jeunes artistes, tels Granet, Forbin ou Bergeret, bénéficièrent de son soutien.

Sa galerie, dont le catalogue fut publié pour la première fois en 1811, comptait environ quatre cent cinquante oeuvres.

L’Impératrice Joséphine dans le parc de Malmaison

Par Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823)

La commande de ce tableau n’est pas complétement éclaircie. L’idée première est de Guillaume Jean Constantin, alors conservateur des collections de l’Impératrice, et aussi, au peintre Isabey. Commencée certainement en 1805, en fin 1809, l’oeuvre est à peine achevée, sans doute retardée par la finition de La Justice et la Vengeance divine. Il nous reste une multitude d’esquisses permettant de suivre le travail de l’artiste pour aboutir au portrait le plus célèbre de la souveraine.

Le château de la Malmaison, résidence de prédilection du Premier Consul et de son épouse, reçut très tôt un grand nombre de tableaux, qui ne cessa de croître avec le temps.

Une galerie fut construite avec un éclairage spécial à l’instart de ce qui se fait dans les musée de l’époque. Cette grande salle abritait avant tout les oeuvres anciennes, soit le tiers de la collection. Le salon de musique, lui était dstiné aux oeuvres modernes. Cette galerie, datant de 1808, fut malheureusement détruite plus avant dans le siècle.

La collection fut dotée d’un conservateur en la personne de l’expert Guillaume jean Constantin. Son portrait, une miniature sur ivoire est conservée au Musée du Louvre, l’inscription portée au dos du cadre mentionne : Guillaume-Jean Constantin, né le 25 décembre 1755, à Paris, peint par Jean Baptiste Isabey son ami, dans le commencement d’octobre 1797.

G-J. Constantin fut le premier conservateur de la collection de l’impératrice Joséphine au château de Malmaison. Son portrait, réalisé par le peintre Henri Nicolas Van Gorp figure toujours dans la collection.

Jean Bourguignon, conservateur des Musées Nationaux dans son livre Les Adieux de Malmaison, porte une dédicace, dédiée à son descendant" Pour qu’il garde un souvenir précis de sa visite à Malmaison où son trisaïeul , Guillaume Constantin fut un collaborateur de l’Impératrice Joséphine".

Il épousa Emilie Didot dont il eut trois fils : Aristide, Auguste et Amédée

Guillaume Jean Constantin s’est éteint à Paris le 10 avril 1816. Il repose dans la sépulture Isabey, chemin du Bassin, une sépulture d’artistes et de passionnés d’arts, comportant l’épitaphe suivante :

Bon mari,bon père,

Il encouragea les artistes,

Aima les Arts, et fit le bien toute sa vie.

Honneur à sa mémoire.