Navigation







Monuments et ornements - Devenir et aventures des oeuvres d’art...

Sculptures, ornements, plaques, ex voto, etc... baladeurs.

Les objets ont ils une âme ?
vendredi 19 février 2010.
 

Sculptures, ornements, plaques, ex voto baladeurs...

Ou la seconde vie des ornements...

Parmi les questions les plus posées, il y a les « disparitions » (sic), de bustes, sculptures, ornements, plaques etc.

En préambule, il est bon de rappeler que tout dépôt effectué sur une sépulture nécessite une autorisation administrative et bien sur, l’autorisation du concessionnaire ou ayant droit de la dite tombe (ce qui est la moindre des choses).

Jim Douglas Morrison (6eme division)

Parmi les bustes « baladeurs » ou « disparus », le hit parade des interrogations revient sans nul doute à Jim Douglas Morrison (6eme division). A notre connaissance, quatre bustes furent déposés en toute illégalité sur la tombe du chanteur disparu :

Le premier, oeuvre du sculpteur croate Mladen Mikulin. fit l’objet d’une tentative de vol (soit disant enlevé sur le porte bagage d’un vélomoteur ou d’un vélo), tentative avortée... ce buste se trouve aujourd’hui à l’abri des tentations.

Le second, lui, fit l’objet d’un enlèvement administratif et a rejoint le premier dans sa retraite...

Le troisième a rejoint ces prédécesseurs dans leur abri...

On peut considérer que toute nouvelle tentative de remplacement des trois premiers se solderait pour le quatrième par la même destination...

Autre chose, autre dépôt, Cadres, images, textes, fleurs etc. Dernier en date (juillet 2010) un (joli) portrait de Jim, partit rejoindre ses pairs dans les méandres des réserves...

(photo : APPL Jeanne R. 2010)

Et moi ? je ne compte pas ?

Et pourtant, la vraie star, c’est moi...(photo R. Picardat)

______

Clothilde Marie de Vaux (1ere division)

Il y a peu, la sépulture de la grande prêtresse du Positivisme a été démolie et remplacée par un monument contemporain de belle facture... Sur l’ancienne se trouvait une plaque déposée là par une association positiviste du Brésil.

Des âmes « charitables » pensant la sépulture reprise, n’ont eut de cesse d’emmener cette plaque et de la déposer sur la tombe d’Auguste Comte qui n’en demandait pas tant.

Pour la petite histoire, ce genre de transport est un délit.

Pierre Laffitte et Jean Fabien Magnin (17eme division)

Cette sépulture renferme les restes des successeurs d’Auguste Comte, ils reposent, non loin du maître dans une sépulture en très mauvais état, de joyeux drilles s’en étant servi de lit de camp et montés dessus, ont brisés la pierre tombale.

Sur ce monument se trouvaient deux plaques, l’une d’entre elles, a été déplacée et se trouve sur la tombe.... D’Auguste Comte, devenu receleur bien malgré lui...

Cela devrait cesser par manque de place...

Marcel Willard (97eme division)

Autre exemple : le masque mortuaire en bronze de Marcel Willard, s’est promené un certain temps avant de retrouver sa place première... Dans quel but ? Dieu seul le sait...

François Chaussier (18eme division, 1ere ligne)

François Chaussier, lui, est un cas d’école. Sa sépulture sise devant celle de Raspail, comportait à l’origine un dais porté par quatre colonnes qui abritait un buste en pierre du personnage.

Puis, un beau matin, le buste s’en va, déménage sans crier gare et se retrouve abandonné en bordure de l’avenue des Acacias, non loin de sa position première.

C. Fourier et son "squatter"

Là aussi, de bonnes âmes, le ramassent, le portent vers son abri d’origine, mais au passage, découvrent que la tombe de Charles Fourrier comporte un enfeu vide et suffisamment grand pour abriter le buste, illico presto, la sculpture y est déposée... Ce qui fait que ce buste est considéré maintenant comme celui de C. Fourrier... Chercher l’erreur...

En conclusion :

Il y a bien d’autres exemples, mais, ce n’est pas notre propos. Ce qui a le plus d’importance à nos yeux, c’est l’énergie employée pour sauvegarder notre patrimoine...

Il est juste de se souvenir que bon nombres d’oeuvres d’art ont fait l’objet de vols, et bien souvent, n’ont pu être retrouvés...

R. Dufour Forrestier

Crédit photos : Certaines photos de cet article sont la propriété du fond de dotation APPL, ART et PATRIMOINE, legs René Picardat, leur utilisation hors de ce site et de ses mandants est interdite sauf autorisation écrite.