Navigation







Médecins - Chirurgiens - Hommes de l’Art

BOURNEVILLE Désiré Magloire (1804-1909)

87eme division (Columbarium)
lundi 8 février 2010.
 

Médecin aliéniste

Désiré-Magloire Bourneville, voit le jour le 20 octobre 1840 à Garencières (Eure), mort le 28 mai 1909 à Paris.

Neurologue français qui a participé activement au débat sur la laïcisation des hôpitaux français.

Il était neurologue à l’hôpital Bicêtre, animateur du journal le Progrès médical, élu député de Paris en 1873.

Il multiplie les déclarations à l’encontre des religieuses employées comme infirmières :

« L’État qui est laïc a le devoir de se priver du concours d’auxiliaires qui, par leurs vœux, se placent en opposition directe avec les lois de la nature et les intérêts de la société. »

Le docteur Désiré-Magloire Bourneville va provoquer une évolution remarquable dans la connaissance de ce qu’on appelle les idiots. Il va institutionnaliser l’action médico-pédagogique et participer activement au vote de la loi instituant en 1909 les classes de perfectionnement annexées aux écoles primaires où l’institutrice aura également suivi des études d’infirmière.

Sa conviction est que tous les enfants handicapés doivent recevoir une éducation.. Il est également à l’origine de réformes de l’hygiène hospitalière, veillant par exemple personnellement à la compatibilité des tenues du personnel avec les pratiques aseptiques.

L’aboutissement de son combat pour la reconnaissance des enfants handicapés se trouve sans doute dans le vote en 1909, d’une loi pour un système scolaire adapté aux enfants handicapés, connecté avec le réseau éducatif classique.

Décédé en 1909, il repose dans le columbarium, case 5540.

Sources : Wikipédia et divers.