Navigation







Peintres - Illustrateurs - Dessinateurs - Décorateurs

AMAURY DUVAL Eugène Emmanuel (1808-1885)

lundi 1er février 2010.
 

Peintre français

Eugène Emmanuel Amaury Pineux Duval voit le jour à Montrouge, le 16 avril 1808 et décédé à Paris, le 25 décembre 1885.

Plus connu sous le pseudonyme d’Amaury Duval est un peintre français. Il est le neveu de l’auteur dramatique Alexandre Pineux Duval.

C’est l’un des premiers élèves à entrer dans l’atelier du maître, Jean Auguste Dominique Ingres.

En 1829, il fait partie de la commission d’artistes et de savant désignée par Charles X pour aller en Grèce lors de l’Expédition de Morée, comme dessinateur dans la section archéologie.

Il expose la première fois au salon de 1833 en présentant plusieurs portraits dont la Dame verte (qui n’a pas été retrouvé) et son Autoportrait que l’on peut voir au musée des Beaux-Arts de Rennes .

En 1834, il expose son "Berger grec découvrant un bas-relief antique".

De 1834 à 1836, il effectue un long voyage en Italie, à Florence puis à Rome et à Naples où il découvre avec bonheur l’art de la Renaissance italienne.

De retour en France, il participe aux commandes de décorations d’églises que le gouvernement de Louis-Philippe puis de Napoléon III distribuaient aux artistes : la chapelle Sainte Philomène à l’église Saint-Merry (1840-1844), la chapelle de la vierge à Saint-Germain-l’Auxerrois, à Paris (1844-1846) puis l’église paroissiale de Saint-Germain-en-Laye (1849-1856).

Son œuvre :

La Naissance de Vénus, Palais des Beaux-Arts de Lille

On retrouve dans la peinture d’Amaury Duval la forte influence de Jean Auguste Dominique Ingres.

Baudelaire critiqua vivement l’école d’Ingres et la peinture d’Amaury Duval :

« En général, MM. FLANDRIN, AMAURY-DUVAL et LEHMANN, ont cette excellente qualité, que leur modelé est vrai et fin. Le morceau y est bien conçu, exécuté facilement et tout d’une haleine ; mais leurs portraits sont souvent entachés d’une afféterie prétentieuse et maladroite. Leur goût immodéré pour la distinction leur joue à chaque instant de mauvais tours. On sait avec quelle admirable bonhomie ils recherchent les tons distingués, c’est-à-dire des tons qui, s’ils étaient intenses, hurleraient comme le diable et l’eau bénite, comme le marbre et le vinaigre ; mais comme ils sont excessivement pâlis et pris à une dose homéopathique, l’effet en est plutôt surprenant que douloureux : c’est là le grand triomphe ! »

Parmi ses œuvres les plus connues figurent Madame de Loynes et L’Annonciation. L’œuvre d’Amaury Duval compte 76 peintures et dessins. En outre, ses mémoires ont été publiées.

1862, La Naissance de Vénus, huile sur toile, Palais des Beaux-Arts de Lille, France 1862, Madame de Loynes (Jeanne Détourbay), huile sur toile, Musée d’Orsay, Paris, France

Sources : Dictionnaire de biographie française.